On va parler du 9ème art : la BD

Partages sur les Arts visuels : peinture, dessin, photo, BD...
Avatar de l’utilisateur
liob3384
Messages : 525
Inscription : 06 déc. 2019, 17:20

J'ai lu quelques pages dans Le journal de Tinin mais je ne connais pas plus que ça. Mais Greg est un des grand scenariste des annes 60, 70 trop méconnu du public.
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

L'histoire d'un couple de trentenaire (Nours et Pluche... 😅) dans leur petite vie bien callée qui voit arriver l'effondrement de notre société...

BD d'anticipation qui a un amer goût de présent... Surtout le deuxième tome, très ancré dans la réalité à très court terme (dérive sécuritaire et autoritaire notamment)...
Une prise de conscience magnifique et un bel optimisme qui nous portent. Pédagogique.

Le graphisme est simple, presque enfantin mais efficace.
Le choix de l'alternance couleur / noir et blanc pour se situer dans le temps (et reflète l'espoir à mon sens) est intéressant.

Je n'ai pas trop compris pourquoi ils en ont fait deux tomes. Tout aurait pu tenir en une BD. Cela dit le 2ème tome est vraiment excellent.

Je crois que le premier tome est en ligne si certains sont tentés
Pièces jointes
Couv_392774.jpg
Image-2-scaled.jpg
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

liob3384 a écrit : 17 mars 2020, 23:02 Nouveauté du mois de mars (bon vous pourrez pas allez l'acheter ce mois-ci ) : LA BOMBE
Image

Résumé : «Au début il n’y avait rien» mais l’uranium était déjà là. Attendant son heure pour «exploser» à la face du monde. Ceci est l’histoire du cheminement qui a amené à la première bombe atomique.
De 1933 à Berlin où le Dr Szilard fui le nazisme avec son intuition de pouvoir prouver la possibilité d’une réaction en chaine jusqu’au 6 aout 1945 à Hiroshima.

Avis : Cet ouvrage de plus de 450 pages se veut un témoignage à l’aube de célébrer les 75 ans de la bombe sur Hiroshima. L’initiateur de ce roman graphique Didier Alcante dans un témoignage fort en conclusion de l’ouvrage raconte comment il a eu depuis son enfance l’envie de savoir et transmettre le processus qui a amené ce désastre.
Tout part de la célèbre image de l’ombre sur les marches d’escalier. Ce bloc de pierre vu au musée mémorial de la ville l’a profondément marqué.
C’est en 2015 qu’il entraine avec lui Laurent-Frédéric Bollée et le dessinateur Denis Rodier sur ce projet.
Avec une exactitude chronologique et le véracité historique et scientifique nécessaire, les auteurs dans ce témoignage prenant et passionnant plonge le lecteur au coeur des décisions politiques, militaires et scientifiques de l’époque. Les savants les plus connus de cette période, Einstein, Oppenheimer, Fermi ainsi que le moins connu Szilar, pourtant initiateur du projet puis farouche opposant à une attaque, les présidents Roosevelt et Truman, et le général Groves, commandant des insatllations de Los Alamos où fut créé la bombe. Celui-ci, en vrai militaire, sans état d’ames n’a que l’objectif de réussir sa mission quelqu’en soit les moyens.
Et l’on découvre des histoires méconnus, des actes héroîques aux abominations réalisées aussi bien coté américain que japonais.
Les prises de conscience des scientifiques réalisant ce qu’ils vont accomplir si la bombe est mise en action.
Vous apprendrez tout sur les moments décisifs. Pourquoi avoir voulu créer une bombe alors que les USA n’était pas en guerre ? Pourquoi Hiroshima et y avait-il d’autres villes ciblées ?
Pourquoi la bataille du Pacifique alors que la guerre était fini depuis le 8 mai 1945 ?
Ce largage aurait-il pu être éviter ?

A l’heure de bientôt fêtér ce tragique anniversaire, voici un magnifique ouvrage historique et véridique certes volumineux mais très instructif et passionnant.
Une somme de connaissance très bien mise en scène par les scénaristes et magnifiquement mise en image.
Abolument indispensable.
3 mois que j'essaie de l'emprunter à la médiathèque mais il est toujours réservé... Je désespère 😓
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Énième fois que je les relis, et c'est toujours un plaisir : les bd d'Olivier Pont

Où le regard ne porte pas. (Olivier Pont et Georges Abolin)
IMG_20210222_095840.jpg
Résumé : en Italie, dans un petit village portuaire méditerranéen, il y a Lisa et son père. La fillette subit un étrange malaise, alors qu'une une famille anglaise s'installe au même moment dans le village en apportant le moteur à vapeur, dans ce petit coin tranquille où les pêcheurs naviguent encore traditionnellement. Son fils, William, remarquera bien vite Lisa, et avec Nino et Paolo ils formeront un quatuor d’amis très liés.
Un beau jour, le père de Lisa est surpris avec une fille du village, ce qui ne plaît pas aux villageois. Il sera retrouvé mort. Orpheline, Lisa sombre dans la tristesse. Elle fuit Barellito et, d'un port voisin, partira à bord d’un énorme bateau pour l’Amérique, laissant derrière elle ses 3 précieux amis.

Vingt ans plus tard, les trois garçons partent pour le Costa Rica retrouver Lisa qui a bien grandi. Aucun n’a oublié cette amitié qui les liait. Ce voyage sera pour eux une sorte d’initiation qui leur ouvrira les yeux sur ce qu’ils sont réellement les uns pour les autres.

On voyage aux grès de ces planches entre l'Italie, Istanbul, le Costa Rica, grâce à un graphisme et des couleurs particulièrement incroyables. Une ode à la nature.
Une histoire poétique pleine d'émotions, poussant à la rêverie. Une petite touche de mystique.
Et puis on passe de l'insouciance de l'enfance aux difficultés/drames de la vie d'adulte.


DesSeins (Olivier Pont et Laurence Croix)
IMG_20210222_100221.jpg
Des minis portraits de femmes et de leurs seins, à des moments cruciaux de leur vie, magnifiquement écrites. Toutes différentes les unes des autres, mais qui sont toutes mises en valeur avec sensualité et douceur. Une ode à la féminité.


Bouts d'ficelles
IMG_20210222_095450.jpg
" Dans le métro, un jeune homme anonyme et timide croise le regard d'une jeune femme : c'est le point de départ d'une suite de petits événements qui se dérouleront sur un laps de temps court (une nuit) et continu, comme un plan séquence ponctué de rencontres inattendues et savoureuses. Le lecteur découvrira pourtant à la fin l'explication de cette parenthèse enchantée !"

Cette bd est originale par son écriture : aucun scénario à priori, tout a été improvisé au fur et à mesure. La trame est ludique. Et puis un fil rouge très surprenant que l'on découvre à la fin. Je n'en dis pas plus au risque de tout spoiler.
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

En ces sombres temps, il est bon de (re) lire à nos enfants Quand le cirque est venu de Lupano et Fert.

https://www.babelio.com/livres/Lupano-Q ... enu/955559
Pièces jointes
IMG_20210517_185713.jpg
quandLeCirqueEstVenubis.jpg
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Et la dernière collaboration Lupano/Fert est tout aussi réussie, récit d'une résistance contre le racisme aux US, tiré d'une histoire vraie.

Blanc-autour.jpg
"1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l'institutrice Prudence Crandall s'occupe d'une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah.
La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l'esclavage n'est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l'Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d'une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l'école si la jeune Sarah reste admise.
Prudence Crandall les prend au mot et l'école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l'abolition de l'esclavage. Nassées au coeur d'une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d'un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu'elles incarnent et de la haine qu'elles suscitent dès lors qu'elles ont le culot de vouloir s'élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l'affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d'avoir violé la loi, sera emprisonnée..."
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Scénariste/dessinateur BD, dont l'incroyable Kililana Song et le joli et métaphorique Essence, Benjamin Flao a sorti le premier tome de l'Age d'eau.
Ses dessins sont toujours aussi envoûtants, son scénario est puissant, poétique et philosophique, sa narration est originale.

"Nous sommes en France, l’eau est montée et il n’y aura pas de décrue. Face à ce nouveau phénomène, beaucoup de populations sont déplacées et survivent comme elles peuvent sur les terres émergées ou apprennent « à flotter ». Les grandes villes, comme les grands pôles industriels, sont, quant à eux, systématiquement entourés de digues et soumis à des normes sanitaires.
Face à l’insalubrité potentielle de ces modes de vie « hors des digues » et au danger qu’ils représentent, les autorités invitent ces populations à venir rejoindre au plus vite les centres d’hébergement d’urgence construits à la chaîne, sous peine de perdre certains de leurs droits citoyens.
Une famille, qui a vu son habitat noyé par la montée des eaux, refuse d’obéir à l’injonction gouvernementale. Ils vivent sur une maison flottante. Jeanne, la mère, préfère cette liberté. Jeanne a deux fils, Hans et Groza, et un chien médium. Groza, un ancien CRS, traumatisé par son passé, ne parle plus que par onomatopées et a développé l’étrange manie de vouloir régler tous les problèmes. Hans vit une séparation douloureuse avec la mère de sa fille Vinee. Ils cherchent un lieu émergé où ils pourront vivre en paix, et sont prêts à lutter contre la nature déchaînée mais aussi contre les hommes, capables des pires bassesses pour survivre à ce monde en mutation.
Un récit d’anticipation aux préoccupations très actuelles et personnelles, dont les deux tomes nous mènent dans des Pays de la Loire noyés par la montée des eaux."

Petit feuilletage dispo :

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fw ... =&r=&f=pdf
Avatar de l’utilisateur
FredS
Messages : 65
Inscription : 09 août 2020, 10:22

https://www.lelombard.com/bd/les-enfant ... resistance

La première fois que j'ai vu un album en librairie , la première chose qui m'es venue à l'esprit , sont les paroles de Saez.
J'ai pris le livre , je l'ai ouvert , la première chose qui m'as frappée , ce sont la qualité des dessins , avec un détail de dingue.
La deuxième en feuilletant vite fait , sont les documents historiques repris en fin de livre , et j'ai compris alors que ces bd n'étaient pas n'importe quel genre.
Quand j'ai été voir de plus près dans un magasin de livre , j'ai regardé d'un peu plus près , et ... j'ai directement acheté la collection.
Le genre de bd qui devrais ce retrouvé dans les écoles. Les personnages sont fictifs, mais les bd sont basées sur des faits et des actes bien concrèts.

"
Cette série de bande dessinée raconte l'histoire de trois enfants qui résistent contre l'occupant allemand durant la seconde guerre mondiale. L'histoire commence à l'été 1939 dans le tome 1 et le dernier tome publié situe l'intrigue en mai 1943. En Juin 1940, l’armée française connaît la plus grande débâcle militaire de son histoire contre les forces allemandes. Le maréchal Pétain signe alors l’armistice le 17 juin avec l’Allemagne nazie puis devient le chef de la zone libre de la France. Dans le petit village de Pontain-l’Écluse situé sur le canal de la Marne à la Saône en zone occupé, François, Eusèbe et Lisa, âgés de 13 ans, décident de désobéir et de résister contre les nazis. À eux trois, ils essayent donc de mener quelques petites actions comme ne pas baisser les yeux devant les soldats allemands; ils veulent montrer ainsi à tous les défaitistes que si la France a perdu une bataille, elle n’a pas pour autant perdu la guerre…
"
Libre à nous de devenir , ou redevenir
Peuple Manifestant.
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 2655
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

Poésie quantique .jpg
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 422
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Meduse a écrit : 30 juil. 2022, 21:46 Poésie quantique .jpg
😊😊

C'est une BD que tu as faite ?
Avatar de l’utilisateur
goelandfou
Messages : 1854
Inscription : 17 nov. 2019, 17:20

Meduse a écrit : 30 juil. 2022, 21:46 Poésie quantique .jpg
Le piratage, c'est quand on te vole ta voiture mais qu'elle est toujours là.
#2000
"saez il dit que vous avez réagit comme des benêts"
"saez il fera une chanson pour se moquer des caprinés aux encephales molassons de ton espèces"
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 2655
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

Digitalis a écrit : 31 juil. 2022, 21:34
Meduse a écrit : 30 juil. 2022, 21:46 Poésie quantique .jpg
😊😊

C'est une BD que tu as faite ?
Non
Mais ça pourrait ... ;)
goelandfou a écrit : 01 août 2022, 07:39
Meduse a écrit : 30 juil. 2022, 21:46 Poésie quantique .jpg
Le piratage, c'est quand on te vole ta voiture mais qu'elle est toujours là.
#2000
T'as une voiture alors ?! :happy6:
Avatar de l’utilisateur
goelandfou
Messages : 1854
Inscription : 17 nov. 2019, 17:20

Meduse a écrit : 01 août 2022, 10:25
goelandfou a écrit : 01 août 2022, 07:39
Meduse a écrit : 30 juil. 2022, 21:46 Poésie quantique .jpg
Le piratage, c'est quand on te vole ta voiture mais qu'elle est toujours là.
#2000
T'as une voiture alors ?! :happy6:
Oui mais y'a qu'une place et un coffre
"saez il dit que vous avez réagit comme des benêts"
"saez il fera une chanson pour se moquer des caprinés aux encephales molassons de ton espèces"
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 2655
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

goelandfou a écrit : 01 août 2022, 11:08
Meduse a écrit : 01 août 2022, 10:25
goelandfou a écrit : 01 août 2022, 07:39

Le piratage, c'est quand on te vole ta voiture mais qu'elle est toujours là.
#2000
T'as une voiture alors ?! :happy6:
Oui mais y'a qu'une place et un coffre
Égoïste 😘
Avatar de l’utilisateur
goelandfou
Messages : 1854
Inscription : 17 nov. 2019, 17:20

Meduse a écrit : 01 août 2022, 11:11
goelandfou a écrit : 01 août 2022, 11:08
Meduse a écrit : 01 août 2022, 10:25


T'as une voiture alors ?! :happy6:
Oui mais y'a qu'une place et un coffre
Égoïste 😘
T'as raison je vais investir dans un tapis de coffre :nurse:
"saez il dit que vous avez réagit comme des benêts"
"saez il fera une chanson pour se moquer des caprinés aux encephales molassons de ton espèces"
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités