Telegram from a room

L'actualité du groupe, les rumeurs, Culture Contre Culture.
Luc
Messages : 46
Inscription : 10 déc. 2019, 13:53

Eléa a écrit : 18 nov. 2022, 22:16
CellarDoor a écrit : 18 nov. 2022, 18:08 Ievguenia (Bosch), c'est une Ukrainienne révolutionnaire de l'Empire russe, qui dirige, pendant 4 ans et à la suite de la révolution d'Octobre (1917) à Saint-Pétersbourg, une partie de l'Histoire libre de l'Ukraine.
des recherches historiques qui se résument à prendre le premier lien qui se présente et surtout un lien Wiki, ça ne s'appelle pas de la recherche historique. Les "Eugenia" y en a plein d'autres, celle qui nous intéresse c'est la contemporaine, celle qui ne voulait pas mourir en Europe, en Ukraine en 2022.
ouah, t'es dure Mme "J'ai trouvé Olga" ;)

Évidemment qu'il parle d'une nana de 2022, mais avec cette correspondance, et le choix du prénom, ça me semble tout a fait probable qu'il y ait là une référence, non ??
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 2089
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

CellarDoor a écrit : 19 nov. 2022, 08:25
Eléa a écrit : 18 nov. 2022, 22:16 Les "Eugenia" y en a plein d'autres, celle qui nous intéresse c'est la contemporaine, celle qui ne voulait pas mourir en Europe, en Ukraine en 2022.
Qui est Ievguenia ?
Peut-être est-ce Ievguenia Tytarenko, infirmière militaire Ukrainienne à Marioupol et mariée à un soldat défendant le siège de la ville ; peut-être Evguenia Markon, anarchiste russe opposante au tsar qui vécut à Paris et parlait français couramment. Peut-être la sœur de Kasia...
Probablement aucune et toutes à la fois.

La chanson est anachronique (Résistance, Tsar, je mourrai pour l'independance : l'Ukraine a acquis son indépendance en 1918 et 1991 et l'est encore) ; et ultra contemporaine (européenne, métro, démocratie, contre mille chars
)

J'aurais voulu Revoir Paris pourrait également être une référence au film sur les attentats de son Bataclan. À l'heure des guerres des champs d'horreur, faire de la terre des champs de fleurs.

Ce ne sont que des éléments de lecture, pas des vérités.



Ouai, ca pourrait être çà !!

Ce qui me fait pensé que tu à fait le one schoot dès ton premier choix, avec Levguénia Bosch, c'est que sur la déffinition de wikipédia, il y ajoute une précision sur un télégramme adressé à Lénine :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ievguenia ... rre_civile


Ce qui fait deux indices amenant à cette révolutionnaire tortionnaire pour la démocratie européenne.


Vivement la suite
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
HelloIs
Messages : 198
Inscription : 01 mai 2020, 23:30

https://idol-io.link/the-hyenes-unplugged

On dormira quand on sera mort
Rappelle-toi Barbara que je ne m’appelle pas comme ça
Luc
Messages : 46
Inscription : 10 déc. 2019, 13:53

CellarDoor a écrit : 19 nov. 2022, 08:25
Eléa a écrit : 18 nov. 2022, 22:16 Les "Eugenia" y en a plein d'autres, celle qui nous intéresse c'est la contemporaine, celle qui ne voulait pas mourir en Europe, en Ukraine en 2022.
Qui est Ievguenia ?
Peut-être est-ce Ievguenia Tytarenko, infirmière militaire Ukrainienne à Marioupol et mariée à un soldat défendant le siège de la ville ; peut-être Evguenia Markon, anarchiste russe opposante au tsar qui vécut à Paris et parlait français couramment. Peut-être la sœur de Kasia...
Probablement aucune et toutes à la fois.

La chanson est anachronique (Résistance, Tsar, je mourrai pour l'independance : l'Ukraine a acquis son indépendance en 1918 et 1991 et l'est encore) ; et ultra contemporaine (européenne, métro, démocratie, contre mille chars
)
Comme un enfant là face au(x) char(s)

Image

J'aurais voulu Revoir Paris pourrait également être une référence au film sur les attentats de son Bataclan. À l'heure des guerres des champs d'horreur, faire de la terre des champs de fleurs.

Ce ne sont que des éléments de lecture, pas des vérités.
ha, je n'avais pas lu ça.
Effectivement, ça colle bien aussi :)
Avatar de l’utilisateur
Bagheera
Messages : 49
Inscription : 18 févr. 2022, 20:38

Waouh ! C’est top le message tout en haut du forum avec un lien direct sur « Ecouter levguenia » :geek5:

Merci beaucoup pour vos infos et analyses.

Merci beaucoup bien sûr à Damien ! :heart: :heart: :inlove3:

Voici ma petite contribution,

Sans la nommer - la compagnie Jolie Môme



Une nouvelle version que je ne connais pas encore plutôt pas mal …

Sans la nommer - Midnight Préfou



Comprendra qui pourra ! … :happy2: :laughing2: :grin:
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 2089
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

Bagheera a écrit : 19 nov. 2022, 15:03

Voici ma petite contribution,

Sans la nommer - la compagnie Jolie Môme





:inlove8:



Une nouvelle version que je ne connais pas encore plutôt pas mal …

Sans la nommer - Midnight Préfou



Comprendra qui pourra ! … :happy2: :laughing2: :grin:

:inlove3: :bear1:

C'est la lutte !

Jusqu'au bout
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
Angellore
Messages : 316
Inscription : 23 nov. 2019, 16:22

Je l’écoute en boucle et je suis subjuguée par la beauté de cette chanson :heart:
On ne se coud jamais qu'avec du fil de soi.
Kapteyn
Messages : 29
Inscription : 22 mai 2020, 19:46

Oui elle est magnifique.

Son intonation sur cha et tsa, et l effet de style qu il donne parce qu il ne prononce pas le r... C est vraiment pas grand chose mais je trouve ça excellent. Moi j y vois 1000 chats avec leur griffes...

J'ai l'impression que toute la chanson emmène pour ce moment là. Un peu comme la chanson La Maria emmène le moment où il dit "j'veux de l'amour j'veux de l'amour et tant pis si j'en meurt"...


Et puis l'histoire, la simplicité, et le piano effacé...

Elle me rappelle la chanson Mohamed qui est merveilleuse. Que pourtant personne ne parle.
Avatar de l’utilisateur
Bee
Messages : 34
Inscription : 03 août 2022, 12:09

Kapteyn a écrit : 20 nov. 2022, 09:49 Elle me rappelle la chanson Mohamed qui est merveilleuse. Que pourtant personne ne parle.
Pour la progressivité de l'émotion, de l'intensité,
Et l'orchestration finale, comme une BO de film, elle me fait plutôt penser à Petrushka.

Mais c'est peut-être mon esprit qui n'est pas assez souple, pour voyager du pays Slave aux embrums méditerranéens. 😉
Une poignée d'abeilles vaut mieux qu'un sac de mouches.
Kapteyn
Messages : 29
Inscription : 22 mai 2020, 19:46

Bee a écrit : 20 nov. 2022, 10:33
Kapteyn a écrit : 20 nov. 2022, 09:49 Elle me rappelle la chanson Mohamed qui est merveilleuse. Que pourtant personne ne parle.
Pour la progressivité de l'émotion, de l'intensité,
Et l'orchestration finale, comme une BO de film, elle me fait plutôt penser à Petrushka.

Mais c'est peut-être mon esprit qui n'est pas assez souple, pour voyager du pays Slave aux embrums méditerranéens. 😉

Ahah je comprends.

Moi je vois le côté réel, historique et qui raconte une personne, puis sa vie et comment elle est morte.
Puis ca parle de plusieurs pays, d'immigration et le fait de s'adapter à un pays. Tout en gardant son origine et sa mémoire.
Eléa
Messages : 131
Inscription : 28 nov. 2019, 00:15

Luc a écrit : 19 nov. 2022, 09:30 ouah, t'es dure Mme "J'ai trouvé Olga" ;)

Évidemment qu'il parle d'une nana de 2022, mais avec cette correspondance, et le choix du prénom, ça me semble tout a fait probable qu'il y ait là une référence, non ??
Peut-être, mais à vrai dire je m'inquiète que le premier degré de cette chanson (qu'au passage je trouve magnifique, car poser sur une musique comme ça des mots presque doux pour exprimer la violence et l'absurdité de cette guerre, bravo Mr Saez) soit escamotté par des gens qui ici voudraient y voir une chanson historique parlant d'un autre siécle, d'un autre Tsar, d'une autre Levguenia, d'autre chose que la guerre en Ukraine de 2022.

Je crois sincèrement que cette chanson est ancrée dans le présent, et seulement dans le présent pour dénoncer la guerre de 2022.
Le tyran ou le Tsar c'est Poutine avec son foutu syndromme d'hubris, les milliers de chars russes sont ceux vus en direct en 2022, la résistance c'est celle de toute une nation dont on avait pas soupconné le désir de faire face à un envahisseur tellement plus puissant.
L'indépendance de l'Ukraine est bafouée car même si sur le papier elle a effectivement un statut indépendant, j'imagine que celà ne vous aura pas échappé que faire un référendum en tant de guerre ( avec des soldats russes qui viennent chez l'habitant pour qu'ils votent pour l'annexion à la Russie) c'est ignorer l'indépendance de cet état.

il se trouve juste que Mr Saez a choisi un autre prénom en "a", peut-être connait-il, connaissait-il cette Levguénia, peut-être qu'il avait besoin juste d'un prénom pour écrire cette lettre d'adieu au monde (une héroïne sans nom serait tellement moins éfficace pour nous toucher au coeur)

Alors certes je viens d'apprendre l'existence de Levguenia Markon, et son autobiographie "Révoltée" parue en 2017 est désormais sur ma liste de lecture, mais je suis persuadée que la contestation que contient cette chanson c'est pour dénoncer le présent.

bon sinon, là il a pris un prénom féminin, mais s'il avait voulu écrire sa chanson au masculin ça aurait peut-être porté à confusion étant donné le prénom le plus populaire en Ukraine pour les garçons
https://studentsoftheworld.info/penpals ... p?Pays=UKR .

Je m'appelle Vlad
je suis marié et père de deux enfants
J'ai fait mes études à Paris
Je parle francais couramment
Et si je suis mort aujourd'hui
C'est parce que j'ai donné mon sang
Pour mon honneur, pour mon pays...

je vois d'ici la tête d'Alchimie exploser
Luc
Messages : 46
Inscription : 10 déc. 2019, 13:53

Eléa a écrit : 20 nov. 2022, 17:00
Luc a écrit : 19 nov. 2022, 09:30 ouah, t'es dure Mme "J'ai trouvé Olga" ;)

Évidemment qu'il parle d'une nana de 2022, mais avec cette correspondance, et le choix du prénom, ça me semble tout a fait probable qu'il y ait là une référence, non ??
Alors certes je viens d'apprendre l'existence de Levguenia Markon, et son autobiographie "Révoltée" parue en 2017 est désormais sur ma liste de lecture, mais je suis persuadée que la contestation que contient cette chanson c'est pour dénoncer le présent.
Mais évidemment que cette chanson est là pour dénoncer le présent et poutine.
Mais c'est encore plus beau, s'il place dans le prénom une référence plus ou moins historique qui sublime encore plus la chanson.
Et qui rappellerai, éventuellement, la longue histoire de l'indépendance de l'Ukraine.
Elie
Messages : 181
Inscription : 18 janv. 2021, 15:08

Je suis curieux de voir ce qu'il va traiter dans les 4 autres chansons de cet EP.

J'ai du mal à voir pour le moment comment on peut faire 5 titres sans se répéter sur ce sujet...

J'aime beaucoup cette chanson, entre naïveté et subtilité, les arrangements sont top aussi.

Une seule chose m'étonne : j'ai l'impression qu'il sépare de plus en plus la musique et le texte. Ca fait plusieurs fois que la partie musicale arrive après la fin de la chanson (Humanité, Petrushka, Plage abandonnée par exemple), et sur ce titre j'aurais bien aimé que l'ampleur de l'orchestre arrive un peu plus tôt.

Je ne sais pas ce qu'il va finir par sortir des "quatre saisons", mais ce premier titre me rassure sur le fait qu'il a bossé.

Plus largement, depuis la reprise en février on a eu :

Enlève ton masque : complètement zappé cette chanson au bout de quelques écoutes)
Plage abandonnée : une de mes préférées dans les chansons récentes
La chanson du vieux réac : les paroles me rendent ouf, mais sinon j'aime bien la zik, un des trucs les plus efficaces qu'il a sorti récemment
Writings on the wall : bon, pas grand chose à en dire... C'est pas mauvais, mais c'est pas ouf
Shalala : j'aime bien le rythme de cette chanson mais je sais pas, il y a truc qui ne fonctionne pas entièrement selon moi
Ievguenia : belle chanson, belle instru

Mine de rien, toutes ces chansons ont leur identité, et elles totalisent déjà la moitié d'un album.
Je suis curieux de voir si cet EP vient s'ajouter ou remplacer les autres disques, si les chansons d'Amour vont se retrouver dans le concert "Mélancolie", etc...
Eléa
Messages : 131
Inscription : 28 nov. 2019, 00:15

Luc a écrit : 20 nov. 2022, 20:31 Mais évidemment que cette chanson est là pour dénoncer le présent et poutine.
Mais c'est encore plus beau, s'il place dans le prénom une référence plus ou moins historique qui sublime encore plus la chanson.
Et qui rappellerai, éventuellement, la longue histoire de l'indépendance de l'Ukraine.
nous sommes d'accord :)

Digitalis a écrit : 20 nov. 2022, 21:25 De mon côté, je ne pense pas que le choix du prénom soit un hasard; Damien mélange une histoire moderne à l'Histoire, les évènements passés sont rapprochés de ceux de notre modernité. Je le vois comme ça (sur cette chanson et bien d'autres), c'est sa façon de nous pousser à la réflexion, sur ce qu'est notre époque/un évènement, sur le regard qu'on a dessus, sur le rôle qu'on décide de jouer (ou subir)... Et je dirais même qu'il nous pousse à découvrir/ redécouvrir la Culture au passage... Double plaisir 😊
Effectivement je ne crois jamais au hasard avec Damien, les prénoms se font écho à travers l'histoire, tous les prénoms d'ailleurs portent en eux une référence à quelquechose ou quelqu'un qui a su faire vibrer une corde chez leurs parents (même les prénoms les plus idiots), donc peut-être Damien pensait à une Eugénia Ukrainienne en particulier (référence historique qui sublimerait la chanson comme dit Luc) ou aimait-il la sonorité du prénom dont il garde la forme originelle ( c'est drôlement beau ce prénom Levguenia) , ou alors comme il affirmait pour Olga c'était une copine.

... mince je ne retrouve plus to post Digitalis
donc si tu as lu le livre Révoltée et que tu dis, si j'ai bien lu avant de le perdre, que tu ne voyais pas le rapport, on se trompe d'Eugénia?
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 431
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Eléa a écrit : 20 nov. 2022, 22:59
Luc a écrit : 20 nov. 2022, 20:31 Mais évidemment que cette chanson est là pour dénoncer le présent et poutine.
Mais c'est encore plus beau, s'il place dans le prénom une référence plus ou moins historique qui sublime encore plus la chanson.
Et qui rappellerai, éventuellement, la longue histoire de l'indépendance de l'Ukraine.
nous sommes d'accord :)

Digitalis a écrit : 20 nov. 2022, 21:25 De mon côté, je ne pense pas que le choix du prénom soit un hasard; Damien mélange une histoire moderne à l'Histoire, les évènements passés sont rapprochés de ceux de notre modernité. Je le vois comme ça (sur cette chanson et bien d'autres), c'est sa façon de nous pousser à la réflexion, sur ce qu'est notre époque/un évènement, sur le regard qu'on a dessus, sur le rôle qu'on décide de jouer (ou subir)... Et je dirais même qu'il nous pousse à découvrir/ redécouvrir la Culture au passage... Double plaisir 😊
Effectivement je ne crois jamais au hasard avec Damien, les prénoms se font écho à travers l'histoire, tous les prénoms d'ailleurs portent en eux une référence à quelquechose ou quelqu'un qui a su faire vibrer une corde chez leurs parents (même les prénoms les plus idiots), donc peut-être Damien pensait à une Eugénia Ukrainienne en particulier (référence historique qui sublimerait la chanson comme dit Luc) ou aimait-il la sonorité du prénom dont il garde la forme originelle ( c'est drôlement beau ce prénom Levguenia) , ou alors comme il affirmait pour Olga c'était une copine.

... mince je ne retrouve plus to post Digitalis
donc si tu as lu le livre Révoltée et que tu dis, si j'ai bien lu avant de le perdre, que tu ne voyais pas le rapport, on se trompe d'Eugénia?
Tu ne retrouves plus mon post car je l'ai supprimé. J'ai fouillé un peu plus l'histoire d'Ievguenia Bosch ce soir et en fait, ça ne colle pas vraiment avec la chanson, disons que je trouve que ça colle encore moins que le récit d'Evguénia Iaroslavskaïa-Markon dans le bouquin (mais je l'ai lu y'a 2-3 ans, les détails sont plus tout frais. Je me rappelles surtout me l'avoir enchainé car il prend aux tripes. Ce qui m'a fait dire que c'était pas elle, c'est que son mari a été tué juste avant elle, et ils n'avaient pas d'enfants, ce qui colle pas dès le début de la chanson... (Sauf si ses deux enfants sont d'autres liens que le lien du sang ... Et dans ce cas pourquoi pas, ça relance le parallèle).
Dans tous les cas, c'est un livre qui mérite vraiment d'être lu.
Avatar de l’utilisateur
E.L
Messages : 569
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

Je persiste:

Je m'appelle Ievguenia je suis /

Il y a une césure après le je suis.
Comme si c'était son nom de famille...
Elle n'a pas d'identité réel, c'est une identité fantasmé... un prénom slave commun...
"Je suis" chanson de son répertoire qui représente le populaire...
Elle représente l'ensemble des femmes Ukrainienne...de la jeune étudiante venue étudié le français à la grand mère dans son oblast.
De la voyageuse à celle qui n'a jamais quitté ses terres...c'est la femme d'un pays...

"Mariée,mère de 2 enfants .."

Mais c'est aussi
Marie est mère de 2 enfants...
La représentation d'une union plus ancienne les deux enfants pouvant aussi être l'Ukraine et la Russie...
Deux pays à l'histoire à la fois commune et séparée...
Marie mère de Dieu...
Me laisse pas Marie...une statue à qui tu parles après avoir trop bu...

L'introduction pose un personnage imaginaire qui prends vie dans l'esprit de l'homme qui la chante...

Est ce son époux? Ses enfants?
L'enfant avec ses 3 fleurs à la main?
Ou comme je le pense ,un titi parisien dans sa chambre d'étudiant...un vieil ours musicien dans son studio?
Je repense aux anarchitectures...
" Il sera équipé c'est sûr
Pour parler à la Terre entière
Mais n'aura rien à dire bien sûr
Que ce qu'il voit sur les écrans"

C'est le titre "Telegram from a Room " qui me renvoie inexorablement vers cette perception du morceau...

La plupart du temps, son personnage raconte les femmes qu'il rencontre, Betty ne dit pas je suis...
La Maria, Marie, Kasia et tant d'autre sont vu par celui qui raconte, ici nous sommes dans une identification par le "je suis" ...
Il veut l'ancrer dans la réalité...il ne veut pas être son témoin, il veut être sa voix...

C'est l'inverse de "petite pute"...

Cette dernière est transgressive mais Ievguenia est hyper consensuel...

Il ne faut pas qu'elle dérange autrement que par le symbole qu'elle représente.

Il faut qu'elle fasse pleurer le plus grand monde, qu'elle soit populaire, conforme à l'image qui ne va pas heurter ceux qui sont heurtés par " petite pute "
Il vise un public plus large.

C'est là encore pourquoi il fait ressembler Ievguenia à ces femmes Ukrainienne que l'on rencontre ou que nous nare les médias...


Elle n'est pas vulgaire...elle est un rêve déchu...un ange déchu...
L'agneau sacrifié...
Un agneau qui se prends pour une louve...

Elle est pas l'étudiant Chinois qui fait face aux chars une fleur à la main...non, elle va au combat...elle et aux enfants morts armes à la main...
"Référence à la marseillaise "

Nous revenons encore à ce parallèle France Ukraine...

La résistance fait encore appelle à se parallèle qui amplifie mon sentiment que malgré le "je suis" qui fait parler Ievguenia, ce n'est qu'une image fantasmée issue de l'imaginaire que les écrans nous vendent ...

C'est pour ça, que même si je trouve la chanson jolie musicalement, elle me semble factice, elle me procure une sensation malaisante, limite malsaine.


Ceci est un approfondissement de ma première analyse, mais cela reste toujours incomplet...

Elle ne se base pour l'instant que sur les paroles...

J'ai deux trois réflexions que je voulais approfondir sur la musique notamment sur les chœurs qui me font penser aux choeurs de l'armée rouge.

Mais je reste quand même dans ce sentiment que les paroles sonnent fausses....

Je n'imagine pas une femme au combat triste et mourrant en paix...hors c'est ce qu'il ressort de ce morceau...une femme en paix par le combat qu'elle a mené...
Une femme résigné par la mort qui l'attends....
Je l'imagine en colère, apeuré, acharné... la hargne aux dents, la bave aux lèvres, mais avec l'espoir de gagner....je ne vois pas d'espoir dans cette chanson...
Je vois ce qui représente l'avenir être détruit , écrasé...ce sont les femmes et les enfants qui meurent arme à la main...et si c'est eux qui meurent, alors comment survie ta nation? Ton Europe?
C'est ça les valeurs de l'Europe?
Regarder notre avenir mourrir ?
Les femmes et les gosses aux combats?
C'est ça l'Ukraine?
Une terre à sacrifier pour les valeurs des pays libres?
Une tranchée d'Arenberg entre l'Europe et la Russie?
Notre effort de guerre ? Fournir des armes et réduire notre consommation électrique en soutien des femmes et enfants Ukrainiens qui meurent aux combats, armes à la main?
C'est à ça que va servir cette album?
À redonner le fruit des bénéfices pour envoyer des armes ou pour payer les factures électriques ?

Mais c'est sur, cette chanson est jolie...elle est bien triste...

Et pourtant je la trouve révoltante...revulsante...malaisante....

Du fric et des armes...
Un drapeau en cerceuil...
Elle est belle la liberté....quand elle est représentée par ce type de symbole...

"L'union fait la force, mais dit ? Qui fera l'union ?"


Une analyse aussi fouillis que mon esprit ...

Que voulez vous, j'écris comme je pense...
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité