Elle a des airs de statue grecque

Partages sur la sculpture.
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 780
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

https://fr.wikipedia.org/wiki/Victoire_de_Samothrace

La statue, en marbre blanc de Paros, représente une femme ailée, la déesse de la Victoire (Nikè), terminant son vol pour se poser sur la proue d'un navire de guerre.

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 3412
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Oui c'est une jolie statue même si elle n'a plus de tête :-? Je la connaissais mais je ne sais plus d'où.
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 780
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

Et pour cause le logo de Nike vient de cette statue paraît-il, la statue Niké.

Image

Il y a aussi des représentations de la déesse Niké, alias déesse de la victoire, où on voit sa tête, à l'allure de trophées de compétitions olympiques.

Image

avec la flamme olympique

Image
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 3412
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

merci pour ces beaux partages :grin: :kiss2:
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1420
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

suffragettes AB a écrit : 29 avr. 2020, 10:04 Et pour cause le logo de Nike vient de cette statue paraît-il, la statue Niké.

Image
Oui d'ailleurs de mémoire on ne prononce Nike qu'en France (pour des raisons évidentes), ailleurs c'est bien "Niké".
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1420
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

"L’Homme et la Femme” est une sculpture en acier de 8 mètres de haut faite par le sculpteur géorgien Tamara Kvesitadze. Situé dans la ville balnéaire de Batoumi, en Géorgie, les deux figures représentent un garçon musulman, Ali, et une princesse géorgienne, Nino, venant tout droit d’un roman de 1937 écrit par l’Azerbaïdjanais Kurban Saïd. L’histoire tragique de ce roman se termine par la séparation des deux amants à cause de l’invasion de la Russie soviétique.

Les statues se déplacent tous les jours à 19 heures, fusionnant pour une courte étreinte, avant de se quitter dos à dos. Après 10 minutes, elles arrêtent de bouger. La sculpture a été conçu en 2007 mais seulement installé en 2010 ; elle a depuis été rebaptisé “Ali et Nino”.

Image
Image


It seemed to her that she was reading the story of her own dreams, desires, and hopes. She sensed something immense, something calling behind the chaos of these primitive forms and structures of words.
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 3412
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

CellarDoor a écrit : 30 avr. 2020, 07:07
It seemed to her that she was reading the story of her own dreams, desires, and hopes. She sensed something immense, something calling behind the chaos of these primitive forms and structures of words.
Tu t'essaies aux messages subliminaux ?

"C’est seulement dans l’imagination des hommes que chaque vérité trouve une existence réelle et indéniable. L’imagination, et non l’invention, est le maître suprême de l’art, comme de la vie."
Joseph Conrad

Je tente aussi mais je suis peut-être pas dans le bon topic :)
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1420
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Charlotte a écrit : 30 avr. 2020, 08:32
CellarDoor a écrit : 30 avr. 2020, 07:07
It seemed to her that she was reading the story of her own dreams, desires, and hopes. She sensed something immense, something calling behind the chaos of these primitive forms and structures of words.
Tu t'essaies aux messages subliminaux ?

"C’est seulement dans l’imagination des hommes que chaque vérité trouve une existence réelle et indéniable. L’imagination, et non l’invention, est le maître suprême de l’art, comme de la vie."
Joseph Conrad

Je tente aussi mais je suis peut-être pas dans le bon topic :)
Non, je partage seulement une œuvre qui, dans son ensemble, me parait esthétique.

"Un ivrogne ressemble au céleste flambeau,
Au soleil, n'en déplaise à ta vieille faconde :
Tout tourne autour de lui : c'est le centre du monde !"
Emile Augier
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 3412
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Image
Daniel Popper
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1420
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Image
Image

La légende de Kópakonan (la femme du phoque) est l’un des contes des plus populaires des îles Féroé. On pensait que les phoques étaient d’anciens êtres humains qui ont volontairement cherché la mort dans l’océan. Une fois par an, le treizième soir, ils ont été autorisés à venir sur terre, à se déshabiller et à s’amuser en tant qu’êtres humains, à danser et à s’amuser.

Un jeune fermier du village de Mikladalur sur l’île septentrionale de Kalsoy, se demandant si cette histoire était vraie, est allé attendre sur la plage un treizième soir. Il a observé et vu les phoques arriver en grand nombre, nager vers le rivage. Ils grimpèrent sur la plage, perdirent leur peau et les déposèrent soigneusement sur les rochers. Dépouillés de leur peau, ils ressemblaient à des gens normaux. Le jeune garçon regarda une jolie fille de phoque plaçant sa peau près de l’endroit où il se cachait, et quand la danse commença, il se faufila et la vola. Les danses et les jeux ont duré toute la nuit, mais dès que le soleil a commencé à apparaître au-dessus de l’horizon, tous les phoques sont venus récupérer leurs peaux pour retourner à la mer. La fille du phoque était très bouleversée quand elle ne pouvait pas trouver sa peau, même si son odeur persistait dans l’air.

Puis un jour, il est arrivé que les hommes de Mikladalur prévoyaient de pénétrer profondément dans l’une des cavernes le long de la côte éloignée pour chasser les phoques qui y vivaient. La veille de leur départ, la femme du phoque de l’homme lui est apparue dans un rêve et lui a dit que s’il partait à la chasse au phoque dans la caverne, il devrait s’assurer qu’il n’a pas tué le grand phoque taureau qui mentirait. à l’entrée, car c’était son mari. Il ne devait pas non plus nuire aux deux bébés phoques au fond de la grotte, car ils étaient ses deux jeunes fils, et elle décrivit leur peau pour qu’il les connaisse. Mais l’agriculteur n’a pas tenu compte du message de rêve. Il a rejoint les autres à la chasse et ils ont tué tous les phoques sur lesquels ils pouvaient mettre la main. Quand ils sont rentrés chez eux, les prises ont été réparties,

Le soir, lorsque la tête du grand phoque et les membres des petits avaient été cuits pour le dîner, il y eut un grand fracas dans le fumoir, et la femme du phoque apparut sous la forme d’un troll terrifiant; elle renifla la nourriture dans les auges et cria la malédiction: «Voici la tête de mon mari avec ses larges narines, la main de Hárek et le pied de Fredrik ! Maintenant, il y aura vengeance, vengeance contre les hommes de Mikladalur, et certains mourront en mer et d’autres tomberont des sommets des montagnes, jusqu’à ce qu’il y ait autant de morts que possible pour lier des mains tout autour des rives de l’île de Kalsoy !

Quand elle eut prononcé ces mots, elle disparut avec un grand coup de tonnerre et ne fut plus jamais vue. Mais encore aujourd’hui, hélas, il arrive de temps en temps que des hommes du village de Mikladalur se noient en mer ou tombent du haut des falaises; il faut donc craindre que le nombre de victimes ne soit pas encore assez grand pour que tous les morts joignent les mains sur tout le périmètre de l’île de Kalsoy.
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 1762
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

:o synchronicité ou espionnage ?!

page 353- Peau de phoque, peau d'âme.

Quelques ressemblances, mais pas la même histoire, puisque ce conte se passe au Canada.
Un homme esseulé, des femmes nues qui dansent sur un rocher, il vole la peau de phoque pour avoir la femme. Lui promet de lui rendre 7 étés plus tard, lui fait un enfant. A l'échéance il ne veut pas lui rendre alors qu'elle est en train d'en mourir. C'est l'enfant qui la sauvera en volant à son tour la peau pour la lui rendre, découvrir le monde sous-marin de sa mère, puis devenir un troubadour conteur pour faire le traducteur entre les deux mondes.

D'après la psy, la peau de phoque symbolise l'âme, l'enfant serait l'esprit, l'homme esseulé et contrôlant serait quand à lui le "moi".
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1420
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Meduse a écrit : 12 févr. 2021, 22:42 :o synchronicité ou espionnage ?!

page 353- Peau de phoque, peau d'âme.

Quelques ressemblances, mais pas la même histoire, puisque ce conte se passe au Canada.
Un homme esseulé, des femmes nues qui dansent sur un rocher, il vole la peau de phoque pour avoir la femme. Lui promet de lui rendre 7 étés plus tard, lui fait un enfant. A l'échéance il ne veut pas lui rendre alors qu'elle est en train d'en mourir. C'est l'enfant qui la sauvera en volant à son tour la peau pour la lui rendre, découvrir le monde sous-marin de sa mère, puis devenir un troubadour conteur pour faire le traducteur entre les deux mondes.

D'après la psy, la peau de phoque symbolise l'âme, l'enfant serait l'esprit, l'homme esseulé et contrôlant serait quand à lui le "moi".
Image
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité