Les connexions subliminales

Analyse stylistique, références, que nous cache son Art ?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Chaque chanson fleurit dans votre propre Univers. Venez partager les lieux, situations, émotions, sensations où vous emportent systématiquement certaines chansons.

Par exemple,
Cadillac Noire me fait toujours penser au film Cosmopolis,
Sur le quai me rappelle le métro parisien le vendredi soir,
etc...
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Depuis que j'ai lu le Dahlia noir de James Ellroy j'associe Betty à ce livre, "puisque l'amour est noirrrrr noirrrrrrr noirrrrrrrr aussi noirrrrrrrr que Betty"
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 987
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

A chaque écoute de château de Brume, je me retrouve systématiquement projeté derrière cette église médiévale, envoûte par un brouillard épais.

Je suis à genoux, au contre bas dans un petit cimetière tout fleuri de roses rouge et violette.

Puis j’entends se cavalier sans tête qui galope sur son destrier noir, sur un long chemin d’une forêt semblant être proche de cette colline où le clocher de l’église en son sommet impose..
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Luc
Messages : 4
Inscription : 10 déc. 2019, 13:53

CellarDoor a écrit :
04 déc. 2019, 10:35
Cadillac Noire me fait toujours penser au film Cosmopolis,
Est-ce que je peux t'inviter ici ? http://joursetranges.yo.fr/forum/viewto ... ?f=38&t=47
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Luc a écrit :
11 déc. 2019, 09:34
CellarDoor a écrit :
04 déc. 2019, 10:35
Cadillac Noire me fait toujours penser au film Cosmopolis,
Est-ce que je peux t'inviter ici ? http://joursetranges.yo.fr/forum/viewto ... ?f=38&t=47
Je viendrai à l'occasion :) Mais tu peux récupérer cette référence.
Il y a Soleil Noir dans Les fils d'Artaud aussi de mémoire.
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

CellarDoor a écrit :
11 déc. 2019, 12:08
Luc a écrit :
11 déc. 2019, 09:34
CellarDoor a écrit :
04 déc. 2019, 10:35
Cadillac Noire me fait toujours penser au film Cosmopolis,
Est-ce que je peux t'inviter ici ? http://joursetranges.yo.fr/forum/viewto ... ?f=38&t=47
Je viendrai à l'occasion :) Mais tu peux récupérer cette référence.
Il y a Soleil Noir dans Les fils d'Artaud aussi de mémoire.
Pour Cadillac noire il a dit dans une interview que ce n'était pas lié, et qu'il avait pas vu le film je crois même (au moment de l'écriture en tout cas)
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Charlotte a écrit :
11 déc. 2019, 12:15
CellarDoor a écrit :
11 déc. 2019, 12:08
Luc a écrit :
11 déc. 2019, 09:34
Est-ce que je peux t'inviter ici ? http://joursetranges.yo.fr/forum/viewto ... ?f=38&t=47
Je viendrai à l'occasion :) Mais tu peux récupérer cette référence.
Il y a Soleil Noir dans Les fils d'Artaud aussi de mémoire.
Pour Cadillac noire il a dit dans une interview que ce n'était pas lié, et qu'il avait pas vu le film je crois même (au moment de l'écriture en tout cas)
Les paroles (je ne fais que le début) :

Dans ma Cadillac noire
Je traverse les villes
Je ramasse les filles
Dans ma Cadillac noire

C'est l'histoire d'un mec qui traverse New York (pour une coupe de cheveux), à bord d'une Lincoln noire (Lincoln est le concurrent direct de Cadillac), et qui ramasse des filles (si, si).

Sûr qu'on prend de la drogue
Du cactus à la cuillère
Sûr qu'on s'envoie en l'air
Ouais, sûr qu'on s'envoie en l'air

Bien sûr, il se drogue et s'envoie en l'air.

J'ai les vitres teintées
D'un noir réflecteur
Pour refléter l'extérieur
Oui, ma propre douleur

Les vitres sont teintées (avec un thème sur les reflets identique : Cronenberg joue en permanence avec, vitre baissée ou non, etc.).

Dans mon corbillard
Dans ma Cadillac noire
Je cache les tombeaux
De tous les cœurs brisés

Il est obnubilé par sa mort (ce qui laisse une atmosphère latente tout le long du film) : un garde du corps lui annonce qu'un homme veut le tuer.

Connexions subliminales...
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Ouais Damien est visionnaire...

Les chansons Le Roi et Cadillac noire m'évoquent le dernier film de Cronenberg, Cosmopolis, dans lequel un Golden Boy parcourt New York dans sa limousine. « Dans ma Cadillac noire/Je traverse les villes/Je ramasse les filles ». Avez-vous vu ce film ?

Non, je ne l'ai pas vu. En revanche, ces chansons me rappellent American Psycho. Il est dans sa limo et il ramasse des putes. J'ai toujours du mal à parler de mes chansons. Mais, il m'arrive de faire référence à certains films. Dans la chanson Que sont-elles devenues, y'a une réelle référence, puisqu'il y'a la phrase « On projette en sourdine un dernier tango » et qu'à la fin je me prends pour Brando [Marlon Brando dans le film de Bertolucci Le Dernier Tango à Paris, ndlr].
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Charlotte a écrit :
11 déc. 2019, 12:49
Ouais Damien est visionnaire...
C'est vraiment pas la question...
Moi, ça me fait penser à Cosmopolis car c'est l'exacte retranscription sémantique et musicale du film, la même atmosphère, le même thème, la même idéologie...
Qu'il ait vu le film ou non, ça va dans "Levons la brume".
Luc
Messages : 4
Inscription : 10 déc. 2019, 13:53

Charlotte a écrit :
11 déc. 2019, 12:15
CellarDoor a écrit :
11 déc. 2019, 12:08
Luc a écrit :
11 déc. 2019, 09:34
Est-ce que je peux t'inviter ici ? http://joursetranges.yo.fr/forum/viewto ... ?f=38&t=47
Je viendrai à l'occasion :) Mais tu peux récupérer cette référence.
Il y a Soleil Noir dans Les fils d'Artaud aussi de mémoire.
Pour Cadillac noire il a dit dans une interview que ce n'était pas lié, et qu'il avait pas vu le film je crois même (au moment de l'écriture en tout cas)
Une source pour attester ça ?

Pour ce qui est de Soleil Noir en général ça fait plutôt référence à Barbara non ?
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

CellarDoor a écrit :
11 déc. 2019, 13:05
Charlotte a écrit :
11 déc. 2019, 12:49
Ouais Damien est visionnaire...
C'est vraiment pas la question...
Moi, ça me fait penser à Cosmopolis car c'est l'exacte retranscription sémantique et musicale du film, la même atmosphère, le même thème, la même idéologie...
Qu'il ait vu le film ou non, ça va dans "Levons la brume".
Ah non mais c'était pour Luc qui faisait le lien avec les références cinématographiques chez nos amis de la taverne, pour dire que ce n'était pas une vraie référence, mais oui pour la connexion subliminale je suis d'accord ;)
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

Luc a écrit :
11 déc. 2019, 16:56
Pour ce qui est de Soleil Noir en général ça fait plutôt référence à Barbara non ?
Ou plus simplement,
Avatar de l’utilisateur
Lime
Messages : 694
Inscription : 25 nov. 2019, 20:30

Le thème Tristesse (qui pour le coup porte vraiment bien son nom je trouve), me transporte régulièrement dans le Val Vigezzo au nord de l'Italie. Souvenirs d'un itinéraire trop souvent emprunté. Celui de Paris me fait aussi voyager (et danser), mais vers une destination bien plus heureuse.

A nos amours c'est quand je jette mes pensées au feu, hypnotisée par les flammes qui dansent.

Ma vieille me projette dans un avenir très proche et que je redoute terriblement. L'ambiance, la voix et le texte et puis cette interprétation... une des meilleures figée en studio pour moi.

J'espère avoir compris l'exercice.
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 513
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

subliminalement ça roule, le piano roule dans "la légende du pianiste sur l'océan" (océan décor sémantique de messina), donc évidemment :) ça renvoie à "planche à roulette" et à "tricycle jaune" et puis ça renvoie paradoxalement à la stabilité du piano évoquée dans une interview, piano comme pièce importante du décor saezien :).



et puis la dernière scène du film (attention spoil) qui parle de la fin du monde, de l'infini tout ça...ça fait penser à la "petite ville de campagne au ruisseau de la seine où vivaient deux amis au ruisseau de ma vie"

ou bien à "Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien", subliminalement ça me renvoie à la citation du film "la terre c'est un bateau trop grand pour moi", le gars qui est né sur le bateau ne veut toujours pas en descendre alors même que le bateau est devenu une épave qui va être dynamitée, son ami est venu le chercher pour lui dire que ça va péter et qu'il faut qu'il descende et lui, lui explique pourquoi il ne débarquera pas. Le titanic est cité explicitement dans messina mais subliminalement je trouve que le bateau dans la légende du pianiste sur l'océan est le bateau implicite :). La scène du film en question:

Avatar de l’utilisateur
ptitboutdepoesie
Messages : 52
Inscription : 04 juin 2020, 12:52

Pour ma part, en lien "subliminale", je trouve que ces paroles de Rochechouart s'accordent vraiment bien avec les neuroleptiques (même si l’interprétation la plus simple est certainement l'ecstasy) :
"Y'a des cachets pour t'oublier
Des paradis dans les soirées
Paris fini paris pourri
Mes insomnies toi t'es partie
Au bateau phare de tes paupières
Moi j'avais cru voir des lumières"
~
"Un jour viendra, nous aurons des rêves à nouveau. Et le cœur vierge de tout passé nous ouvrirons les yeux sur un nouveau monde..."
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1234
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

ptitboutdepoesie a écrit :
26 juil. 2020, 21:48
Pour ma part, en lien "subliminale", je trouve que ces paroles de Rochechouart s'accordent vraiment bien avec les neuroleptiques (même si l’interprétation la plus simple est certainement l'ecstasy) :
"Y'a des cachets pour t'oublier
Des paradis dans les soirées
Paris fini paris pourri
Mes insomnies toi t'es partie
Au bateau phare de tes paupières
Moi j'avais cru voir des lumières"
Ou au triptyque poésie/drogues/Paris ?

Des paradis dans les soirées=>Paradis artificiels
Paris fini paris pourri=>Le Spleen du Paris
Mes insomnies toi t'es partie=>Insomnie
Au bateau phare de tes paupières=>Au bateau ivre
Moi j'avais cru voir des lumières=> J'avais cru, moi voir la mer
Des rivières bleues au fond des yeux
Les rivières bleus d'Anna Akhmatova
Les rues ça pue ça sent les fleurs
Du mal que t'as fait à mon cœur
...
Tout est pourri au métro blanche
Les fleurs du mal
La blanche
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités