Et vous, vous lisez quoi en ce moment ?

Partages sur la littérature, la poésie, ...
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 2223
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

Ho t'es revenu 😃
Ta bonne humeur et gentillesse me manquait 🙂
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 2772
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

Apocalypse-cognitive.jpg
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 991
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

Image

Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 4887
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

L'insomniaque de Tahar Ben Jelloun
Spoiler
"J'ai tué ma mère. Un oreiller sur le visage. J'ai appuyé un peu. Elle n'a même pas gigoté. Elle a cessé de respirer. C'est tout. Ensuite j'ai dormi, longtemps, profondément." Grand insomniaque, un scénariste de Tanger découvre que pour bien dormir il lui faut tuer quelqu'un. Sa mère est sa première victime. Hélas, avec le temps, l'effet s'estompe et il doit récidiver. Le scénariste se transforme en dormeur à gages. Il commet des crimes qu'il rêve aussi parfaits qu'au cinéma. Mais une erreur de scénario, et tout peut basculer...
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 526
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

Seins. Ramon Gomez de la Serna

" Il y a des seins pleins de calme. Il y a des seins pleins de douleur. Il y a des seins pleins de passion. Il y a des seins pleins de divorce. Il y a des seins pleins de calamités. Il y a des seins pleins de poison. Il y a des seins pleins d'énervement. Il y a des seins pleins de larmes. Il y a des seins pleins de nuit. Il y a des seins pleins de surprises. Il y a des seins pleins de charité. Il y a des seins pleins d'adultère. Il y a des seins pleins d'or amassé. " Catalogue irraisonné, variation infinie sur le même objet, le livre des seins est un inventaire fou, baroque, parsemé de métaphores délirantes, le livre d'un adorateur, que Ramon Gomez de la Serna écrivit, de son propre aveu, " à là va comme je te presse, jonglant ludiquement avec les brefs ivoires des seins, jouant du style, les modelant du verbe et de l'imagination comme en leur propre céramique idéale ".
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 4887
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

J'ai commencé Sade, les crimes de l'amour :shock1:
Avatar de l’utilisateur
Digitalis
Messages : 526
Inscription : 30 sept. 2020, 21:28

téléchargement.jpeg
"Le bonheur se construirait, s’enseignerait et s’apprendrait : telle est l’idée à laquelle la psychologie positive prétend conférer une légitimité scientifique. Il suffirait d’écouter les experts et d'appliquer leurs techniques pour devenir heureux. L’industrie du bonheur, qui brasse des milliards d’euros, affirme ainsi pouvoir façonner les individus en créatures capables de faire obstruction aux sentiments négatifs, de tirer le meilleur parti d’elles-mêmes en contrôlant totalement leurs désirs improductifs et leurs pensées défaitistes.
Mais n'aurions-nous pas affaire ici à une autre ruse destinée à nous convaincre, encore une fois, que la richesse et la pauvreté, le succès et l’échec, la santé et la maladie sont de notre seule responsabilité ?
Et si la dite science du bonheur élargissait le champ de la consommation à notre intériorité, faisant des émotions des marchandises comme les autres ?
Edgar Cabanas et Eva Illouz reconstituent ici avec brio les origines de cette nouvelle « science » et explorent les implications d’un phénomène parmi les plus captivants et inquiétants de ce début de siècle."


Passionnant.
Un sujet qui ne m'avait jamais effleuré l'esprit.
Lecture fluide mais l'utilisation redondante de certains termes (se voulant marquants) est plus que nuisible.
Quelques passages un peu techniques pour les naïfs de la recherche psycho-sociale, mais ça se comprend quand même.
Spoiler
Je vous mets la conclusion, que je trouve vraiment brillante et d'actualité.
IMG_20220220_155929.jpg
IMG_20220220_160112.jpg
IMG_20220220_160207.jpg
IMG_20220220_160248.jpg
IMG_20220220_160433.jpg
IMG_20220220_160501.jpg
IMG_20220220_160546.jpg
Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

un livre qui suscite dés les premières pages beaucoup d'affection, un livre doudou pour quadra ou futur proche quadra :)

Image

l'extrait que j'ai préféré pour l'instant en audio

Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

Image

résumé de ce livre édité en 1992 par l'inventeur du néologisme "médiologie" et théoricien du "foquisme": ""l'image a toujours eu barre sur les hommes, mais l'œil occidental a une histoire et chaque époque son inconscient optique. Notre regard fut magique avant d'être artistique. Il devient à présent économique.Il n'y a pas d'image en soi. Son statut et ses pouvoirs ont varié au gré des révolutions techniques et des croyances collectives. C'est la logique de cette évolution surprenante qu'on a voulu ici suivre à la trace, depuis les grottes ornées jusqu'à l'écran d'ordinateur. En réconciliant, par une démarche médiologique, les approches matérielle et spirituelle du monde de l'art, trop souvent exclusives.L'ère des images n'aura-t-elle été qu'une brève parenthèse entre le temps des «idoles» et celui du «visuel» où nous sommes entrés ?La mise au jour des codes invisibles du visible dissipe en tout cas quelques mythes tenaces, tels que «l'histoire de l'Art» ou «la Civilisation de l'image». En entrant dans la vidéosphère, avec le saut décisif du cinéma à la télévision et bientôt avec la révolution numérique, c'est sans doute aussi à «la société du spectacle» qu'il nous faut dire adieu."""

extrait:
275410475_700919154419576_5036030515835118809_n.jpg
275769688_490174462550140_3269710377482845368_n.jpg
275479618_643354953553803_6775814765404784571_n.jpg
275397486_545361846809499_6033673202070356207_n.jpg
Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

Image
Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

Image

générique:



extraits:

Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

achevé de lire "Nous l'Europe; banquet des peuples" de Laurent Gaudé;, un livre qui devrait être étudié en cours d'histoire dans tous les lycées européens. Très bon livre

#moneuropéenne

Image

extraits:

entamé "beauté fatale; les nouveaux visages d'une aliénation féminine", d'utilité publique (j'ai lu le résumé à ma nièce de 15 ans).

résumé: " Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd'hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté» travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au coeur de la sphère culturelle.
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d'autodévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu'il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps pourrait bien constituer la clé d'une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail."

citation: "A ce conservatisme viscéral s'ajoute le fait que la femme française est un trésor national, quasiment une marque déposée. Elle a pour noble mission de perpétuer l'image d'élégance associée au pays, ne serait-ce que pour servir le rayonnement international des deux géants français du luxe, Moet Hennessy Louis Vuitton ( LVMH), le groupe de Bernard Arnault, et Pinault Printemps Redoute (PPR), celui de François Pinault (propriétaire notamment de Gucci et d'Yves Saint Laurent)."

Image
Avatar de l’utilisateur
audrey83
Messages : 462
Inscription : 19 févr. 2022, 14:21

"Le roman du mariage" de Jeffrey Eugenides (middle sex et virgin suicides), un roman d'étudiant qui refait le monde entre sémiotique, littérature anglaise, voyage en Inde et ordonnance de lithium.

"Gandhi a été influencé par Tolstoï, dit-il
- Quoi?
- Sa philosophie non violente, Gandhi l'a empruntée àTolstoï. Ils échangeaient des lettres.
- euh, Tolstoï, il n'a pas vécu, genre au XIX ème siècle?
- Il est mort en 1912. Gandhi lui écrivait pour lui exprimer son admiration. Il appelait Tolstoï son "grand professeur". Tu as donc raison. Martin Luther King a emprunté la non-violence à Gandhi. Mais Gandhi la tenait de Tolstoï, qui la tenait du christianisme. La philosophie gandhienne n'est donc au fond pas très différente du pacifisme chrétien.
- Alors pour toi Gandhi était chrétien?
- Fondamentalement oui.
- ça c'est faux. Les missionnaires n'ont pas arrêté d'essayer de convertir Gandhi mais ça n'a jamais marché. Il ne pouvait pas accepter des dogmes comme la résurrection et l'Immaculée conception.
-Ce ne sont pas des dogmes chrétiens.
-Bien sûr que si!
-Non, ce sont des mythes qui se sont développés autour des idées centrales."

"""Fragments d'un discours amoureux" était le remède parfait contre les peines d'amour. C'était un manuel de réparation pour le coeur, avec le cerveau comme seul outil."""
Luame
Messages : 398
Inscription : 07 déc. 2022, 12:42

On-ne-peut-pas-accueillir-toute-la-misere-du-monde.jpg

"Qui n'a jamais entendu cette phrase au statut presque proverbial, énoncée toujours pour justifier le repli, la restriction, la fin de non-recevoir et la répression ? Dix mots qui tombent comme un couperet, et qui sont devenus l'horizon indépassable de tout débat "raisonnable" sur les migrations.
Comment y répondre ? [...] il s'agit en somme de déconstruire et de défaire une "xénophobie autorisée" mais aussi de réaffirmer la nécessité de l'hospitalité."


Luame
Messages : 398
Inscription : 07 déc. 2022, 12:42

011397534.jpg
Sur la dalle de Fred Vargas

Dernière enquête en date du commissaire Adamsberg. Ce fut un plaisir de découvrir sa sortie et après 2 mois sur ma PAL, enfin fini.
Alors ... plaisir confirmé ; l'ambiance et les personnages sont toujours aussi décalés et intriguants, l'équipe d'Adamsberg toujours aussi attachante et l'intrigue m'a bien porté tout le long.
Celle-ci reste cependant le point faible de ce volume. Je l'ai trouvé en dessous de ce qu'elle a pu nous proposer par le passé. Si vous ne connaissez pas la série, je ne vous le conseillerais pas comme entrée en matière ( la liste des volumes est dispo sur le lien wiki Adamsberg plus haut dans ce post )

Mais bon rien de bien méchant non plus, ce fut une lecture très agréable que je vous recommande si vous aimez les romans policiers.
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités