Tjurunga

A l'heure de la guerre, des champs d'horreur, faire de la terre un champs de fleurs.
Venez partager votre Art.
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

Dispersion


Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 731
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

Peb a écrit : 26 févr. 2020, 22:19 Dispersion



<3 trop court
l'âge de faire en version aboutie ça va le faire
mais déjà dans le test on monte le volume!
des échos du piano, j'accroche particulièrement à ce style, le truc qui s'écoute en boucle...la trap c'est pas mal, le boom bap minimaliste c'est bien, mais un fond un peu musique classique, bien musical là derrière c'est la crème de la crème, guitare aussi...ouais la musique t'inspire.
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12



C'est cure sur tes rêves mais c'est cuit
Trop d'cauchemars idylliques sont dans mes cuites
L'Aile ou la cuisse, pas dis qu'on choisisse
J'monte le thermostat d'rimes dans mes encres car ce siècle me mine
Même quand j'perd le goût d'écrire j'm'efforce à la tâche
J'fais des efforts pour pas m'laisser pourrir
Faut dire qu'la vie s'en charge seule
Atteindre le seuil j'en ai plus peur
Depuis qu'elle m'a frôlée de peu
Tout est imbriqué
J'parle plus de chance c'était pas mon heure
Me reste du gaz dans l'briquet
Je saute le tourniquet
J'ai plus l'tournis maintenant
J'ai plus l'envie que tout niquer
A l'improviste
j'dépose mes vers j'suis qu'un bâtisseur
J'baptise une oeuvre hétéroclite, j'impose mon style depuis la première heure
c'est mon feu intérieur qui t'parles,
j'suis pas dans un rôle
C'est drôle, j'en entends moins qui bavent

Personne ne peut toucher ma plume, elle est indestructible
J'ai l'alliage car j'suis à l'âge de faire naître l'inaudible
J'inonde de maux la musique quand elle m'inspire
J'suis pas à la mode comme le projet Blair Witch
J'm'exorcise car faut s'battre contre soi-même,
Pas dis qu'on s'en sorte , l'esprit labyrinthique
est sans issue d'secours, la paix concrète c'est p'tet que sa propre mort ?

J'resquille ma place, on m'a trop dit d’m'asseoir où ils voulaient
J'rempile pour l'Art, j'ai plus envie d'traîner
J'reste en bas d'l'échelle, les barreaux c'est pas pour moi
Trop d'émoi si tu déchiffres mes pourparlers
Mes idées noires germent en nombre comme du pourpier
J'ai beau arracher ça repousse toujours car j'procrastine
Pourtant j'm'obstine, j'taff H24
j'ai arrêté d'fumer des battes
j'dois retrouver mes mémoires

J'me débats, semeur de graines y'a personne qui m'engrène
Rien à foutre de l'or, j'te l'ai dis, j'suis à l'âge de faire
Des kilomètres au compteur,
J'ai déjà fais l'tour de la Terre
J'ai plus l'âge pour demander la permission j'veux rien m'interdire,
J'ai du bon sens mais j'galère à m'orienter dans l'avenir
Y'a qu'des panneaux toutes directions

Personne ne peut toucher ma plume, elle est indestructible
J'ai l'alliage car j'suis à l'âge de faire / Naître l'inaudible
J'inonde de maux la musique quand elle m'inspire
J'suis pas à la mode comme le projet Blair Witch
J'm'exorcise car faut s'battre contre soi-même,
Pas dis qu'on s'en sorte , l'esprit labyrinthique
est sans issue d'secours, la paix concrète c'est p'tet que sa propre mort ?

J'arrondis plus les angles j'fais dans le contendant
T'es pas content mais j'reste intègre regardes mon compte en banque
Si un jour je vend des disques, c'est qu'j'suis tombé dedans
C'est triste on peut changer avec le temps

Mais desserrer ou d'serrer la gâchette,
Faut pas qu'j'me gâche alors je hache mes textes, tu connais ma recette
Monochrome & poésie sans teinte
Pourtant j'ai l'ton et des couleurs dans l'âme
Une larme coule sur ma joue quand mon amour s'en va
Quand ma lumière s'éteint et que mes ombres prennent le pas
Dans les yeux d'Elsa j'ai vu tout le mal en moi
j'ai fané ma rose en me passant son aiguille au doigt

Difficile de cacher ma peine comme un sourire de Glasgow
Un cœur de glace dans mes textes
mais j'te parlerai pas d'go
Trop d'relations lowcost j'vis ça fort même quand j'me trompe de siège

Personne ne peut toucher ma plume, elle est indestructible
J'ai l'alliage car j'suis à l'âge de faire / Naître l'inaudible
J'inonde de maux la musique quand elle m'inspire
J'suis pas à la mode comme le projet Blair Witch
J'm'exorcise car faut s'battre contre soi-même,
Pas dis qu'on s'en sorte , l'esprit labyrinthique
est sans issue d'secours, la paix concrète c'est p'tet que sa propre mort ?
Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 2945
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Merci pour la suite :inlove8:
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

Pas ouf le mix j'trouve, j'crois le refrain se décale à la fin
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12





" Obscurantiste, moi c'est clair qu'j'le suis
Depuis qu'la science ( trans-humaniste ) n'est qu'au profit de ceux qui nous dirigent
Attends, ça l'a toujours été
Y'a comme maldonne à la naissance comme si nous n'étions que des pions sur l’échiquier

J'peux pas zapper, j'ai plus de télé depuis 10 piges
Jamais autant écris de pages avec ce temps d'cerveau disponible
pas besoin de courir au taf une gamelle dans l'sac
J'prend le temps de t'partager cette lettre pour rattraper le retard

J'critique le Q.I des miens pour du PQ ils font la queue
Craint la couronne donc sur le trône se chient dessus
Ils font du stock car ils ont peurs du manque
On est que du bétail consommant éperdument

Qu'advienne le kairos aux vues des fous qui trônent
On caresse l'atome, on laisse des bombes à des drones
Y'a ce qui crève et ceux qui dorment
Des yeux fermés face à nos rêves, des hématomes dans nos torses

Mathématique pas dis que tout se déchiffre
J'reste sans réponse à mes questions
Pourquoi on est tous des chiffres ?
Et tous en route pour notre propre ruine ?
On a tout pour réussir
Pas bourgeois mais nobles dans nos poitrines
Y'a d'la tristesse dans nos sons depuis que tout est sans d'sus d'sous
Depuis qu'les sous tiennent les nôtres et que le plus grand nombre s'en fout
J'vise pas l'platine
J'veux éviter l'platane
j'dribble des rimes j'viens pas débattre
Si tu m'tacles j'te fais un plaquage


L'aléatoire c'est vaste
Le bien peut retourner sa veste
Les frères peuvent devenir des traîtres
Comme la guerre n'apporte que des trêves
En bref, j'te dirais d'rester intègre
Rien ne préserve le roseau d'une tempête


Qu'advienne le kairos aux vues des fous qui trônent
On caresse l'atome, on laisse des bombes à des drones
Y'a ce qui crève et ceux qui dorment
Des yeux fermés face à nos rêves, des hématomes dans nos torses


J'en ai plus rien à foutre que le tocsin sonne
Qu'ils se ruent à la pompe !
Ils pourront toujours pépom l'air qu'il te vende
Tri sélectif dans les chambres
Il faut gagner sa place
Triste à dire
Nos existences sont proches de BattleRoyal
J'lève mon doigt de mon trou à rat
En direction des troupeaux des patrons d'l'abattoir
J'lève mon doigt en direct de mon trou à rat
En direction des troupeaux des patrons de c'foutoir "
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 1144
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

Trop bon !!

C'est quand que tu le sort ton album ??
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

Alchimie a écrit : 22 mars 2020, 10:44 Trop bon !!

C'est quand que tu le sort ton album ??
Quand le matos sera meilleur ;)
Avatar de l’utilisateur
goelandfou
Messages : 943
Inscription : 17 nov. 2019, 17:20

Peb a écrit : 22 mars 2020, 14:51
Alchimie a écrit : 22 mars 2020, 10:44 Trop bon !!

C'est quand que tu le sort ton album ??
Quand le matos sera meilleur ;)
Le mieux est l'ennemi du bien ;)
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

Avatar de l’utilisateur
Nobody
Messages : 2945
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Peb a écrit : 29 mars 2020, 03:03
Tout est relié :)
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 1144
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

C'est vraiment beau

En si peu de temps, Bravo Peb :inlove3:

Beau méssage, beau scénario en 3 parties, belle synthèse, beau texte,

Tout à un sens
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 1422
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

Merci,

Y'a un p'tit air de philip glass en arrière-plan, non ?
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

ça c'est sûr, tout est relié !


Faut demander à Djeebeat pour Philip Glass, le beatmaker, j'en ai aucune idée. Moi ça m'a plu, j'l'ai téléchargé, puis j'l'ai saignée.

J'commence à m'amuser sur les voix ...
Malgré le fait que j'ai fais un 40 heures cette semaine, j'ai rattrapé comme j'ai pu mon temps.

Merci pour vos retours,
ça fait plaisir.


" N'oublies pas que nous sommes
Les réactifs et qu'on agit ensemble "
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12



" Un jour l'élève devient le maître
Pour rendre la pareille
En attendant j'm'appareille sur des pistes sonores
J'ai besoin de sens dans c'bordel
Radar sur l'tableau d'bord
J'suis parti pour plus qu'un seize

Kawa sur la table j'suis philanthrope
On laisse le fric faire & il a pris d'la force
Nous a forgé des fers à nos gestes
Nous reste des vers dans l'encre
Ne cherches pas en nous des anges
Ou tu trouveras ton Antre
Ne crois pas que ça nous amuse de voir nos muses à terre
Dans une impasse comme arrivé à terme
Et merde, notre humanité est en réserve
Verrais-je un jour voir fleurir mes textes avant qu'on ne m'enterre ?

Allô Sapiens tu pionces ?
c'est l'heure de t'réveiller de dévoiler ton être
Qu'est ce que t'attends pour reprendre le monde ?
Nous sommes les seuls gardiens du temple
Contre les chiens d'guerres des tendances
Qui ronge les tendons du temps
Allez dresses l'étendard
Hissez haut le drapeau d'vos rêves
Qu'ils entendent la grogne silencieuse de ceux qui grèvent
L’égrégore subit
& la bête salive face à ce qui brille
pendant qu'le bon et le mal s'allient

Solanacée dans les poumons
J'crache des toux d'cendres
D'essence solaire j'fais des chansons
J'lâche la mémoire de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre

Faut garder l’œil des oracles dans celui du cyclone
En ouvrant l'troisième comme le seul du cyclope
Donc au final qu'importe les tempêtes qui se lèvent
Schizophrène je rap pour nous rappeler, n'oublions pas où ça nous mène
Y'a du bon grain dans l'ivraie
Sépares-les malgré l'ivresse et la paresse
décèles le faux du vrai
Y'a de l'invisible dans des livres
Du réel dur à dire
Des imposteurs qui perdurent
Dans les lignes j'ai l'sentiment qu'ça bouge
J'veux croire qu'rien n'est trop tard
Si toutes les routes s'retrouvent
Avant d'atteindre le bout j'veux soulever la plage
Contre les vagues les marées noires
N'ignores pas le pouvoir d'un petit grain d'sable

J'vise le savoir pas être à la page
J'reste à la base de l'avoir
Rien à foutre du pyramidal
Je ne juges pas le fond à la forme
Entre leurs fontes et c'qui sort on ne cherche plus c'qui est sous le masque

Solanacée dans les poumons
J'crache des toux d'cendres
D'essence solaire j'fais des chansons de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre


Vas- y j'démarre d'toute façon y'a personne qui m'freine
J'note au feutre le contenu d'ma tête
pas dis que la liste te plaises
Déjà
Redistribuer les cartes car y'a eu maldonne
Ça triche sous la table & ça en accuse d'autres
Descendre les paradis fiscaux aux enfers
Enfermement ferme pour ceux qui parient sur des vies humaines
Encore
Arrêter d'traiter les âmes comme des marchandises
Que notre cœur devienne notre taff et qu'il soit utile


Sans faire de sale j'veux rester propre
j'veux juste tirer des salves de proses
J'fais mon devoir
J'rédige mon exode
Avec ma rage je fais ma part
J'cultive l'amour des autres

Solanacée dans les poumons
Je crache des toux de cendres
D'essence solaire j'fais des chansons de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre "
Avatar de l’utilisateur
Peb
Messages : 296
Inscription : 05 déc. 2019, 19:12

Peb a écrit : 10 avr. 2020, 03:06

" Un jour l'élève devient le maître
Pour rendre la pareille
En attendant j'm'appareille sur des pistes sonores
J'ai besoin de sens dans c'bordel
Radar sur l'tableau d'bord
J'suis parti pour écrire plus qu'un seize

Kawa sur la table j'suis philanthrope
On laisse le fric faire & il a pris d'la force
Nous a forgé des fers à nos gestes
Nous reste des vers dans l'encre
Ne cherches pas en nous des anges
Ou tu trouveras ton Antre
Ne crois pas que ça nous amuse de voir nos muses à terre
Dans une impasse comme arrivé à terme
Et merde, notre humanité est en réserve
Verrais-je un jour voir fleurir mes textes avant qu'on ne m'enterre ?

Allô Sapiens tu pionces ?
c'est l'heure de t'réveiller de dévoiler ton être
Qu'est ce que t'attends pour reprendre le monde ?
Nous sommes les seuls gardiens du temple
Contre les chiens d'guerres des tendances
Qui ronge les tendons du temps
Allez dresses l'étendard
Hissez haut le drapeau d'vos rêves
Qu'ils entendent la grogne silencieuse de ceux qui grèvent
L’égrégore subit
& la bête salive face à ce qui brille
pendant qu'le bon et le mal s'allient

Solanacée dans les poumons
J'crache des toux d'cendres
D'essence solaire j'fais des chansons
J'lâche la mémoire de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre

Faut garder l’œil des oracles dans celui du cyclone
En ouvrant l'troisième comme le seul du cyclope
Donc au final qu'importe les tempêtes qui se lèvent
Schizophrène je rap pour nous rappeler, n'oublions pas où ça nous mène
Y'a du bon grain dans l'ivraie
Sépares-les malgré l'ivresse et la paresse
décèles le faux du vrai
Y'a de l'invisible dans des livres
Du réel dur à dire
Des imposteurs qui perdurent
Dans les lignes j'ai l'sentiment qu'ça bouge
J'veux croire qu'rien n'est trop tard
Si toutes les routes s'retrouvent
Avant d'atteindre le bout j'veux soulever la plage
Contre les vagues les marées noires
N'ignores pas le pouvoir d'un petit grain d'sable

J'vise le savoir pas être à la page
J'reste à la base de l'avoir
Rien à foutre du pyramidal
Je ne juges pas le fond à la forme
Entre leurs fontes et c'qui sort on ne cherche plus c'qui est sous le masque

Solanacée dans les poumons
J'crache des toux d'cendres
D'essence solaire j'fais des chansons de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre


Vas- y j'démarre d'toute façon y'a personne qui m'freine
J'note au feutre le contenu d'ma tête
pas dis que la liste te plaises
Déjà
Redistribuer les cartes car y'a eu maldonne
Ça triche sous la table & ça en accuse d'autres
Descendre les paradis fiscaux aux enfers
Enfermement ferme pour ceux qui parient sur des vies humaines
Encore
Arrêter d'traiter les âmes comme des marchandises
Que notre cœur devienne notre taff et qu'il soit utile


Sans faire de sale j'veux rester propre
j'veux juste tirer des salves de proses
J'fais mon devoir
J'rédige mon exode
Avec ma rage je fais ma part
J'cultive l'amour des autres

Solanacée dans les poumons
Je crache des toux de cendres
D'essence solaire j'fais des chansons de mon sang
Comme du pollen de son
Disperses mes sens aux vents
A la bonne saison je sors comme l'enfant du ventre "
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités