Un bout de EL.

A l'heure de la guerre, des champs d'horreur, faire de la terre un champs de fleurs.
Venez partager votre Art.
Répondre
E.L
Messages : 35
Enregistré le : 02 déc. 2019, 10:47

02 déc. 2019, 11:11

Au parfum des violences qui ont frappées nos vies,
Au souffre des dépendances plus besoin que envie,
À la fin de l'innocence qui nous "enfere" nos veines,
De toutes ses évidences qui viennent "maillonner" chaînes,
J'ai bâti la conscience, réfléchit nos extrêmes
Transformer l'inconscience qui animent nos haines,
J'ai donné une chance au pouvoir du je t'aime
Pu apprécier les denses de la fragile vaine
J'ai construit en silence les abords d'une scène
Où s'expriment en danse les colères de nos peines
J'y ai vu jouer l'automne qui rêvait de printemps
Et puis chanter ses hommes qui cours après le temps.

...

Nous naissons en souffrances, les lumières sont si fortes
Puisque l'obscur devance le passage de la porte
Que chaque nouveau pas font fin de l'insouciance
Qu'on apprends pas de rat, l'opéra des absences
Quand toi tu n'es plus là et que je dois faire sans,
Quand ton sein n'est plus lait, quand perle le premiers sang
Quand le corps se vide de ton esprit guerrier
Quand le vers avide de ta chair se nourrit
Que t'as perdu les bulles d'un pétillant perrier
Quand l'air de dudulle passe par un trou de souris
Quand les fleurs sont du mals le poète les transforment
Quand le dormeur du val devient engrais de l'âme
Quand ronsard nous invitent à raviver la flamme
Et l'heureux d'ulysse vient de nos home sweet home
Quand je n'ai plus de larmes et que la faim m'emporte
Quand je n'ai plus que lame pour pourfendre les cohortes
Des blessures barbares des frères qui nous escortent
Et que je me retrouve hagard face à nos amours mortes,
Quand je n'ai plus la force, qu'arrive le désespoir
Quand je n'ai plus d'écorces pour me protéger du noir
Arrivent à la rescousse les flagrances inconnus
De cet autre qui nous pousse, cet autre reconnu
Qui vient ouvrir nos cœurs, qui dans nos champs se sement
Qui vient guérir nos peurs à grand coup de je t'aime...
Qui vient guérir nos cœurs juste à nous dire je t'aime.../i]
E.L
Messages : 35
Enregistré le : 02 déc. 2019, 10:47

07 déc. 2019, 22:24

Qui suis je ?

Je serai source de colère si jamais tu ne me sais pas.
Si tu oublies qu'on est les polaires,
Si tu oublies le pas à pas,
Je serai source de jalousie à chaque fois que t' entendras pas
Que ma vie serait une hérésie si jamais toi, t'étais pas là,
Je serai source de gourmandise, si ta vue vient à défaillir
Quel n'te montre que les friandises, qu'seul le plaisir vient assaillir.
Je serai source de luxure si tu viens d'trop près me toucher
Qu'nos contact seraient les usures qui viennent nos peaux assécher.
Je serai source d'avarisme, oh non il faut pas me garder,
Je suis lumière dans le prisme, Moi, je ne suis qu'à partager,
Je serai source de tes envies, si jamais tu venais à manquer
De mes petits souffles de vie faisant chanter,
Faisant tanguer.
Je serai de paresse à celui qui me croirait acquis,
J'ai le goût des belles tendresses, mais je rends amer si j'suis non dit.

Je serai source de tout les vices,
À celui qui ferai de moi
Autre chose que le feu complice
Qui réchauffe les cœur les plus froids.
Je serai grâce et puis vertu
Si tu m'accepte juste pour moi
Si dans les ombres tu es perdu
Et que tu'm'écoutes au creux de toi
Je serai force des fleurs sauvages
Je serai poète à l'abordage
Je serai plume, en légèreté
Au milieu de tes gravités

Je serai source d'humilité si tu me prends comme tu me donnes
Si tu sais juste me partager si tu me vibres quand je résonne
Je serai prodigalite si tu m'acceptes même sans comprendre,
Si face à moi l'égalité était l'évidence à apprendre
Je serai source de charité si jamais tu viens à m'offrir,
Comme on offre en toute amitié, des regards et puis des sourires
Je serai source de tempérance, chaque fois que la flamme debordera
Je poserai comme la mère qui panse, ton oreille sur mon centre qui bats
Je serai source de modestie, si c'est par moi que tu guéris
Si quand en cil perle l'humide c'est en mon nom que tu agis
Je serai source de courage, si en confiance en mon pouvoir,
Tu vas avec tourner les pages sans un pourquoi, sans un savoir,

Je serai source de tout les vices,
À celui qui ferai de moi
Autre chose que le feu complice
Qui réchauffe les cœur les plus froids.
Je serai grâce et puis vertu
Si tu m'accepte juste pour moi
Si dans les ombres tu es perdu
Et que tu'm'écoutes au creux de toi
Je serai force des fleurs sauvages
Je serai poète à l'abordage
Je serai plume, en légèreté
Au milieu de tes gravités

Je serai tout entre tes mains
Oui mais sans moi tu n'es plus rien
Je serai là confiance en demain
Puisque en conscience tu le sais bien
Je suis un plus pour les sans rien
Je suis en moins pour les veulent tout
Je suis, bah oui tu le sais bien
Je suis........... Un point c'est tout.
Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité