Vos suggestions d'amélioration

Un problème technique ? Une idée ? C'est ici !
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

E.L a écrit :
26 janv. 2020, 13:45
Quand un espace j'ai besoin d'aide est ouvert, la réactivité se limite à 3 personnes.
Quand des personnes déposent un texte, les retours sont quasi nul.
Nous avons, je pense aussi un besoin de se sentir compris. Si nous n' avons pas de retour sur nous même, alors nous comblons pas ce besoin et nous ne souhaitons pas alors continuer de nous exprimer ( à part avec une force mental assez forte)
Mais pourquoi bon dieu vouloir des retours sur tes écrits, sur ça nous ne faisons clairement pas parti du même monde en effet. Tu attends beaucoup trop des autres et c'est ce qui te perdra. Il n'y a pas de force mentale à avoir pour ça, y'a juste à ouvrir les yeux. Nous sommes dans une société de dérives liés aux réseaux sociaux où tout ce qui est posté doit absolument avoir des commentaires sinon c'est "top nul". Mais si des écrits n'appellent pas à commentaires ce n'est aucunement un mal. Il faut vraiment se détacher de ce truc, écris pour toi même avant tout. Et quand à l'aide, aides les autres et tu t'aideras toi-même, ce n'est pas en quémandant de l'aide que tu obtiendras l'aide dont tu as besoin, tu es bien assez capable d'atteindre ce que tu dois atteindre, crois-moi.

En ce qui concerne le niveau culturel, c'est en baignant dans la culture qu'on se cultive. Un nivellement par le haut n'a pas à être négatif au contraire et c'est pour ça que perso je n'attends pas que 50 000 personnes participent ici, pour lire du vomi il y a Facebook et compagnie. Je suis très dure sur ça, si les gens trouvent ça trop hight level, ben est-ce vraiment une grande perte ? Soit on souhaite apprendre des choses et évoluer, soit on souhaite rester à son état "d'épilés du cerveau", chacun ses choix. Et vu mon très très faible niveau de culture, je pense qu'on a beaucoup beaucoup de marge avant d'atteindre un réel niveau élitiste, allez faire un tour chez les universitaires et on en reparle.

Il y a une section "Nos Utopies" et "Doit y avoir autre chose" pour l'aspect révolutionnaire, libre à ceux qui le souhaitent d'apporter leurs graines. Et personne n'est empêché de faire une analyse, chacun est libre de compléter si il ne trouve pas ça assez constructif. Le jour où les gens arrêteront de croire qu'une critique est forcément négative alias mauvaise parce qu'on ne va pas dans le même sens que son auteur, ils auront peut-être compris le sens du mot humanisme.
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 999
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

Euh, il n'y a que moi qui ne comprend pas le postulat de départ?

Pourquoi voulez-vous qu'il y ait plus d'inscriptions?
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1201
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

--- a écrit :
26 janv. 2020, 18:07
Euh, il n'y a que moi qui ne comprend pas le postulat de départ?

Pourquoi voulez-vous qu'il y ait plus d'inscriptions?
C'était plus une histoire d'activité que d'inscriptions.
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Les sectes c'est mal. :muted1:
Avatar de l’utilisateur
E.L
Messages : 238
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

Il est compliqué de répondre en détail comme vous le faites, surtout depuis mon portable.

Salir n'est pas enlaidir, chez Saez par exemple, il mets les mains dans le cambouis, il est cash, sans retenue dans les mots, salope, putain, baiser, sont langages ne souffre d'aucune contrainte et c'est ce qui le rends beau.
Il boit de la bière (du Jack plutôt) fumé des clopes, se fout son verre de whisky sur la gueule s'en fout qu'on dise qu'il est bien sapé...
Il est humain.
Il ne cherche pas à paraître, il est...
Quand c'est trop propre, c'est qu'il manque une part de ce qu'est l'humain.
Après on s'en contente. Et comme tu dis, c'est aux membres et aux non membres qui voudrait le devenir d'y apporter leurs touches.
L'objet n'est pas de juger, mais d'échanger, de dire ou répondre à une question qu'a poser @Charlotte

1er degré ou non, j'ai eut envie de réagir.

Pour répondre, à pourquoi j'ai besoin d'avoir des retours?
Je suis seul dans ma tête... Et pour qu'une pensée puisse grandir, se développer s'affiner, le retour de l'autre est nécessaire.
Comme je cherche à m'améliorer, à progresser, à grandir, alors je dois m'appuyer sur l'autre.
De plus, sur l'un de mes derniers textes, je crois que je réponds un peu à cette question aussi.
J'ai besoin de ressentir de l'amour, de la sympathie. Ça m' aide à ne pas m'enfoncer dans une solitude trop profonde.
Savoir qu'on apporte quelque chose à l'autre, un merci, un c'est joli, un c'est nul même si il faut marque une attention, une forme de reconnaissance.
Quand on a des manques à combler, les vides prennent des ampleur deraisoner. Tous ne pouvons pas être stoic, indifférent, détacher.
Et oui, les solutions sont souvent interne, mais il faut être conscient de nos propres limites.
J'ai appris ça de la maladie, quand tu es face à ton impuissance tu sais combien tu es dépendants de l'autre.
Et à part si je souhaite me foutre totalement des mes frangins, vivre en autonomie total, je n'ai pas le choix que de faire avec l'autre.
Nous n'avons pas tous les mêmes compétences, y'en a il touche grave en informatique, d'autre c'est des putains de vendeurs, d'autre ont la terre dans le sang... Et la demande d'aide n'est pas forcément psychologique... Si j'ai besoin d'u' expert en informatique parce que moi je le suis pas, je gagne du temps à demander à un expert plutôt que de moi-même apprendre, ce qui me demanderait une énergie bien plus importante et d'accepter de faire sacrifice d'autre chose.
Une chose qui est précieuse et une limite invariable c'est le temps. Mon temps est limité, je n'ai pas la capacité de le ralentir, je ne suis pas éternel, et je ne peux pas me démultiplier.
Demander de l'aide n' est pas preuve de maladie, mais au contraire d'un esprit sain.
Je me prends pas pour Dieu, même si je le suis...
(ça c'est pour l'aspect philo, et sémantique... 😂 🤔)
J'ai toujours du mal à faire court... Désolé
Mais j'aime le partage et l'échange, je trouve sa 😎 cool. Du coup merci. Ça m'aide 😊

P.S...mais l'activité est lié aux inscriptions aussi.

Parce que le forum est actif, il marche plutôt bien avec les inscrits présents.
De l'autre côté de la rive c'est mortellement ennuyeux.
Mais les explications, je l'affirme n'est pas lié à l' activité de l'artiste, actif ou non son œuvre l'est, active, elle ne s'arrête jamais de l'être.
Et l'homme est toujours en mesure de participer.
Il y a cette des pics d'activités quand il se montre, mais la vie d'un forum ne dépends pas que de ça...

P. S 2
Souvent une secte n'a pas conscience d'être une secte...
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1201
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

E.L a écrit :
26 janv. 2020, 19:02
Saez par exemple, il mets les mains dans le cambouis, il est cash, sans retenue dans les mots, salope, putain, baiser, sont langages ne souffre d'aucune contrainte et c'est ce qui le rends beau.
Il boit de la bière (du Jack plutôt) fumé des clopes, se fout son verre de whisky sur la gueule s'en fout qu'on dise qu'il est bien sapé...
Il est humain.
Il ne cherche pas à paraître, il est...
Quand c'est trop propre, c'est qu'il manque une part de ce qu'est l'humain.
:shock4: La vulgarité, qu'elle vienne de Damien ou non, n'a jamais été un signe d'humanité.
La vulgarité peut aussi être manipulée pour se retrouver dans le paraître.
Si se foutre son verre de whisky sur la gueule est quelque chose qui t'attire chez lui, alors tu contribues à cette déchéance.
Et ça, c'est triste.
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

Je savais bien qu'écrire anal dans la Sexion était trop propre, j'aurai dû écrire sodomie voir enculer, pour salir un peu plus :-P
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 999
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

Personnellement, je préfère "empaffé" car on ne lui soupçonne pas ce sens là. De là à dire qu'il est suspect, il n'y a qu'un coup de langue.
Dernière modification par --- le 26 janv. 2020, 19:44, modifié 1 fois.
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 1287
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

J'ai un truc populaire qui me vient : " c'est pas celui qui en parle le plus qui en mange le plus" ...
t'sais l'adage publicitaire Mc Cain ?! :laughing2:

On pourrait lancer un sondage auprès des membres inscrits déjà. ça permettrait d'en débattre sur des données factuelles.
Là ce ne sont que des impressions, des inquiétudes, des suppositions ...

Il y avait le même type de phénomène sur Saez Live hors temps d'actu, je ne suis donc pas sûr qu'il y ait lieu de s'inquiéter.
Avec le temps, il y aura surement un renouvellement de contributions ;)

En attendant j'apprécie les complicités qui se tissent, ici comme ailleurs, entre acteurs.
Libre aux spectateurs de participer ou pas. Il n'y a aucun panneau "Club privé" écrit nul part il me semble ...
La preuve Confusius, après avoir épuisé tous les modos des autres rives, tu as l'espace pour expanser le petit bordel dans ta tête
Avec amour camarade ! :kiss:
Dernière modification par Meduse le 26 janv. 2020, 19:56, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
goelandfou
Messages : 772
Inscription : 17 nov. 2019, 17:20

Charlotte a écrit :
26 janv. 2020, 19:39
Je savais bien qu'écrire anal dans la Sexion était trop propre, j'aurai dû écrire sodomie voir enculer, pour salir un peu plus :-P
Oh puisqu'on se lâche ici,
Demi molle :inlove7:
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 999
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

goelandfou a écrit :
26 janv. 2020, 19:44
Oh puisqu'on se lâche ici,
Demi molle :inlove7:
Quand ça lâche, j'appelle plutôt ça une fistule
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 999
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

Bon et sinon, pour quoi il y a l'ours de robin des bois sur certains sujets?
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Nobody
Messages : 2503
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

--- a écrit :
26 janv. 2020, 19:52
Bon et sinon, pour quoi il y a l'ours de robin des bois sur certains sujets?
C'est ceux où tu as participé, chapeau avec une plume ;)

Édit : ou que tu as créés je sais plus !
Avatar de l’utilisateur
---
Messages : 999
Inscription : 13 déc. 2019, 21:31

Charlotte a écrit :
26 janv. 2020, 19:53
C'est ceux où tu as participé, chapeau avec une plume ;)
Ah oui

Putain, c'est classe
La lutte elle-même suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux.
Avatar de l’utilisateur
E.L
Messages : 238
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

CellarDoor a écrit :
26 janv. 2020, 19:24
E.L a écrit :
26 janv. 2020, 19:02
Saez par exemple, il mets les mains dans le cambouis, il est cash, sans retenue dans les mots, salope, putain, baiser, sont langages ne souffre d'aucune contrainte et c'est ce qui le rends beau.
Il boit de la bière (du Jack plutôt) fumé des clopes, se fout son verre de whisky sur la gueule s'en fout qu'on dise qu'il est bien sapé...
Il est humain.
Il ne cherche pas à paraître, il est...
Quand c'est trop propre, c'est qu'il manque une part de ce qu'est l'humain.
:shock4: La vulgarité, qu'elle vienne de Damien ou non, n'a jamais été un signe d'humanité.
La vulgarité peut aussi être manipulée pour se retrouver dans le paraître.
Si se foutre son verre de whisky sur la gueule est quelque chose qui t'attire chez lui, alors tu contribues à cette déchéance.
Et ça, c'est triste.
Quand tu parles aux populaires tu utilises son langage.
Dans le populaire, il y a du vulgaire. Mais c'est vulgaire pour ceux qui ne sont pas du milieu ou ceux qui le fuit.
Il y a chez saez la démarche d'appartenance au populaire il s'en réclame, et il le montre...
Quand tu te renverses ta bière sur la gueule dans un pogo, tu montres ton appartenance en te mettant ton verre sur toi.
C'est une facon de dire c'est pas grave, on s'en fout et on les emmerdes.
C'est pas sa seul facette, il a aussi une part petit bourgeois (rien de péjoratif, mon sang en est rempli). L'éducation, la culture, la langue, l'art font partie de ces facettes, c'est une forme aussi de dissonance, de rejets de ses origines ou d'une partie, de la partie prout prout... De la partie pognon...
La vulgarité c'est pour ceux qui s'estiment meilleurs que les autres... Qui 's'estiment au dessus de la mêlé au niveau intellectuel.
Pour ceux qui rejettent une partie de leur humanité.
Ceux qui ne peuvent pas se regarder dans le miroir sans maquillage...
Ceux qui vont pas chier... Qui pissent pas, qui crachent pas... Ceux qui baisent pas, ceux qui s'estiment meilleurs que la nature et/ou que Dieu.
Celui qui est sans paraître n'y voit pas de la vulgarité, il y voit des hommes et des femmes.
Il parle sans retenu.
Mais la vulgarité n'est pas obligatoire, ce n'est pas une imposition, c'est juste une manière de parler, un moyen d'expression, de reconnaissance. C'est une forme ou une marque de simplicité aussi...
Et oui, des personnes peuvent la feindre.
À trop complexifier, on finit par s'extirper de la masse.
Mais la masse n'est pas un ennemi, en tout cas pas pour celui qui est... Ça l'est pour celui qui se renie ou veut se démarquer.
Pour moi c'est pas de la déchéance... C'est de l'appartenance, de la reconnaissance....
On ne lance pas une corde d'en haut pour ramener du monde à soi. On part d' en bas et on accompagne, on fait le chemin avec pour s'élever...
C'est le côté élitiste que je soulignais justement.
L'élitisme ne veut pas que la masse le rejoigne, elle veut garder sa spécificité, elle veut s'estimer au dessus. C'est quasi vital.

P. S Aucun jugement ni accusation. C'est de besoin humain dont je parle. Un besoin ne peut être condamner sans risque de destruction. On ne se souscrit pas du besoin, il est essentiel, primordial à nos vies.
P. S 2:
Saezlive ne vivait pas en dehors de son microcosme en dehors des publications de Saez, car la direction prise était restrictive et limitée par ceux qui se plaignent en privé de untel ou untel, qui exercait une pression sur les décideurs et/ou qui n'acceptait pas qu'on puisse avoir un autre regard qu'eux.
Le fonctionnement du groupe, de l'autorité enfermer l'expression et la participation.
Comme tout partie pris, il exclu ceux qui n'y répondent pas. Pour le dépasser il faut une motivation, du coup les gens intervenaient seulement quand ils avaient besoin de communiquer autour de Saez.
Sinon seul un petit groupe le faisait vivre le reste du temps.
Toujours pas de reproche, juste de l'analyse.
Cela ne veut pas pour autant dire qu'il est impossible d'avoir un forum actif sur la longueur.
Les pics sont les exceptions...


J'aimerai poser une question, pourquoi ce forum ? Quel besoin cherchait il à combler ?
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 1201
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

E.L a écrit :
26 janv. 2020, 20:51
CellarDoor a écrit :
26 janv. 2020, 19:24
E.L a écrit :
26 janv. 2020, 19:02
Saez par exemple, il mets les mains dans le cambouis, il est cash, sans retenue dans les mots, salope, putain, baiser, sont langages ne souffre d'aucune contrainte et c'est ce qui le rends beau.
Il boit de la bière (du Jack plutôt) fumé des clopes, se fout son verre de whisky sur la gueule s'en fout qu'on dise qu'il est bien sapé...
Il est humain.
Il ne cherche pas à paraître, il est...
Quand c'est trop propre, c'est qu'il manque une part de ce qu'est l'humain.
:shock4: La vulgarité, qu'elle vienne de Damien ou non, n'a jamais été un signe d'humanité.
La vulgarité peut aussi être manipulée pour se retrouver dans le paraître.
Si se foutre son verre de whisky sur la gueule est quelque chose qui t'attire chez lui, alors tu contribues à cette déchéance.
Et ça, c'est triste.
Quand tu parles aux populaires tu utilises son langage.
Dans le populaire, il y a du vulgaire. Mais c'est vulgaire pour ceux qui ne sont pas du milieu ou ceux qui le fuit.
Il y a chez saez la démarche d'appartenance au populaire il s'en réclame, et il le montre...
Quand tu te renverses ta bière sur la gueule dans un pogo, tu montres ton appartenance en te mettant ton verre sur toi.
C'est une facon de dire c'est pas grave, on s'en fout et on les emmerdes.
C'est pas sa seul facette, il a aussi une part petit bourgeois (rien de péjoratif, mon sang en est rempli). L'éducation, la culture, la langue, l'art font partie de ces facettes, c'est une forme aussi de dissonance, de rejets de ses origines ou d'une partie, de la partie prout prout... De la partie pognon...
La vulgarité c'est pour ceux qui s'estiment meilleurs que les autres... Qui 's'estiment au dessus de la mêlé au niveau intellectuel.
Pour ceux qui rejettent une partie de leur humanité.
Ceux qui ne peuvent pas se regarder dans le miroir sans maquillage...
Ceux qui vont pas chier... Qui pissent pas, qui crachent pas... Ceux qui baisent pas, ceux qui s'estiment meilleurs que la nature et/ou que Dieu.
Celui qui est sans paraître n'y voit pas de la vulgarité, il y voit des hommes et des femmes.
Il parle sans retenu.
Mais la vulgarité n'est pas obligatoire, ce n'est pas une imposition, c'est juste une manière de parler, un moyen d'expression, de reconnaissance. C'est une forme ou une marque de simplicité aussi...
Et oui, des personnes peuvent la feindre.
À trop complexifier, on finit par s'extirper de la masse.
Mais la masse n'est pas un ennemi, en tout cas pas pour celui qui est... Ça l'est pour celui qui se renie ou veut se démarquer.
Pour moi c'est pas de la déchéance... C'est de l'appartenance, de la reconnaissance....
On ne lance pas une corde d'en haut pour ramener du monde à soi. On part d' en bas et on accompagne, on fait le chemin avec pour s'élever...
C'est le côté élitiste que je soulignais justement.
L'élitisme ne veut pas que la masse le rejoigne, elle veut garder sa spécificité, elle veut s'estimer au dessus. C'est quasi vital.

P. S Aucun jugement ni accusation. C'est de besoin humain dont je parle. Un besoin ne peut être condamner sans risque de destruction. On ne se souscrit pas du besoin, il est essentiel, primordial à nos vies.
P. S 2:
Saezlive ne vivait pas en dehors de son microcosme en dehors des publications de Saez, car la direction prise était restrictive et limitée par ceux qui se plaignent en privé de untel ou untel, qui exercait une pression sur les décideurs et/ou qui n'acceptait pas qu'on puisse avoir un autre regard qu'eux.
Le fonctionnement du groupe, de l'autorité enfermer l'expression et la participation.
Comme tout partie pris, il exclu ceux qui n'y répondent pas. Pour le dépasser il faut une motivation, du coup les gens intervenaient seulement quand ils avaient besoin de communiquer autour de Saez.
Sinon seul un petit groupe le faisait vivre le reste du temps.
Toujours pas de reproche, juste de l'analyse.
Cela ne veut pas pour autant dire qu'il est impossible d'avoir un forum actif sur la longueur.
Les pics sont les exceptions...


J'aimerai poser une question, pourquoi ce forum ? Quel besoin cherchait il à combler ?
@E.L, je crois comprendre que tu as besoin d'un endroit qui te ressemble. Je t'invite dès lors à le créer toi-même.
Si tu as systématiquement été banni de tous les forums liés à Saez, il est peut-être temps de te remettre en question avant de remettre en question ces forums.
A ta difference, nous pronôns ici (et ailleurs) la différence avant de la condamner.
Ce sujet est clos.
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités