Coronavirus

Partages libres sur la société, les sujets d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 691
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

Le conseil d'Etat refuse le confinement général , mais accepte le durcissement des mesures de confinements :

https://www.conseil-etat.fr/actualites/ ... nes-interd

Précisions surement demain.
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
Rustine
Messages : 14
Inscription : 21 déc. 2019, 13:40

C'est étrange de vous lire de si loin, relayer différents avis et autant de théories....

Je ne suis pas une angoissée...je ne suis pas une anarchiste...je ne suis pas une tête pensante...ni une intelligente, ni une Cgtiste...Ni bisounours, ni pute, ni....bref, on s'en fout...

En revanche je suis une infirmière...dans la région Grand Est... Et si j'ai plutôt tendance à relativiser, à temporiser, et à ne pas céder à la psychose qu'on fait de cette affaire, je ne peux pas nier que notre quotidien d'aujourd'hui au job n'est plus le même que celui d'hier, alors qu'il n'était déjà pas fameux...

Alors je ne suis pas capable d'épiloguer sur les décisions politiques prises (et je n'en ai pas envie d'ailleurs)...mais je peux juste vous dire que, sans se la jouer BFM (que j'exècre), on ne peut décemment nier que la contagion est très importante, et que je trouve déplorable qu'il soit si difficile de faire passer un message somme toute assez simple... Restez chez vous putain de merde!.... Une majorité de personnes sont asymptomatiques ou touchées par des formes bénignes, elles ne crèveront pas, certes....mais restent néanmoins contagieuses....Vous avez des parents?..Des grands parents?...Des proches dans le domaine de la santé?...Vous y tenez?...Vous les aimez?... Alors essayez de mettre un moment de côté vos bords politiques, vos théories, vos idées ou vos envies, et mettez en avant votre côté humain... Moi aussi ça m'emmerde profondément qu'on me dise ce que je dois faire... mais parfois je crois qu'il faut savoir faire le dos rond et accepter de fermer sa gueule, et de concéder que peut-être, ça n'est pas juste pour nous faire chier ou pour manipuler les masses que des décisions sont prises...

Je relaye ici le message d'une collègue de la région, parce que je le trouve fort bien écrit, et parce que je me dis que les fans de l'Ours sont sensibles aux mots.... Je n'ai pas envie d'indigner, pas envie de faire peur, d'épiloguer, de débattre ou de faire chialer dans les chaumières... Je voudrais juste que vous sachiez quel peut être le quotidien de personnes qui sont vos alter... qui soignent ou qui sont soignées au moment même où vous lisez ces mots... Peut-être même qu'elles sont fans de Saez allez savoir ;)
Ce matin, en me réveillant, je pleure. En déjeunant, je pleure. En me préparant, je pleure. En conduisant jusqu'à mon travail, je pleure.
Là, dans les vestiaires de l'hôpital, je sèche mes larmes.

J'inspire. J'expire.
Les gens dans les lits pleurent aussi, et c'est à moi qu'il incombe de sécher leurs larmes. De leur faire une petite blague, de leur dire un petit mot, histoire de les faire sourire un peu. Oublier une seconde qu'ils sont là, coupés du monde, une épée de Damoclès au dessus de la tête. Tout ceux qu'ils voient sont habillés intégralement, masqués, protégés, c'est anxiogène. Ils se sentent seuls, abandonnés.

Alors j'inspire, j'expire.
Je reviens dans la chambre pour la troisième fois, et tant pis si on me dispute pour le gâchis de blouse, parce que leur code wifi ne marche pas et que c'est leur seul moyen d'être en contact avec leurs proches : les visites sont interdites, le réseau téléphonique ne passe que très mal dans la chambre. Ils pleurent, parce que tout le monde s'inquiète et que du coup, ils s'inquiètent aussi, mais veulent avant tout rassurer.

Alors j'inspire, j'expire.
Et je rassure aussi, même si juste avant le médecin m'a dit que ça puait et qu'il allait probablement finir la soirée en réa, un tuyau au fond de la gorge. Je parle du temps qu'il fait, comme un pied de nez de l'univers en période de confinement, mais je ne parle pas de tous ces gens dehors qui ne respectent pas ces nouvelles règles.
A quoi bon dire à ce patient, médecin généraliste, qu'on croise des gens dans la rue, masque FFP2 inutile et incorrectement mis sur le nez, alors qu'un tel dispositif lui aurait évité à lui de se retrouver dans un lit d'hôpital.
A quoi bon dire à ce patient que, pendant qu'il est là à attendre de savoir ce que le destin lui réserve, tout le monde dehors lui crache à la gueule.
Pendant qu'il est là à progressivement mais rapidemment passer des lunettes à oxygène au masque à haute concentration à la machine de VNI jusqu'à devoir aller en réa se faire intuber, à condition qu'il y reste de la place, les gens débattent de la distance autorisée pour faire leur jogging et de si ils peuvent promener leur chien à deux.

Alors j'inspire, j'expire.
Je gère les sorties, de bonnes ou de mauvaises augures, les entrées. Le flux interminable de patients, en plus ou moins bon état. Je marche, je cours, je vole, ma charlotte me fait mal au front, mon masque me fait mal au nez et me donne la tête qui tourne, l'élastique de mon masque, couplé à mes deux paires de lunettes, me fait mal aux oreilles, mes mains me font mal à force de les laver.
Mais je prends des tensions, je scope, je prends des températures, des saturations, je perfuse, je fais des prises de sang, des dépistages, je réfléchis, surtout.
Je réfléchis à comment regrouper mes soins pour éviter le gâchis de matériel d'habillage, je réfléchis à comment donner des nouvelles aux familles qui appellent sans trop inquiéter mais sans non plus minimiser, on ne sait jamais, je réfléchis à combien de temps je vais pouvoir tenir à ce rythme.
Je réfléchis au fait qu'on n'est pas encore arrivés au pic de l'épidémie, par ici.
Je réfléchis à ce moment inévitable où il n'y aura plus rien pour s'habiller et se protéger correctement, je réfléchis à ce moment inévitable où il n'y aura plus de place en réa et où il faudra dire à ce patient, à sa famille, qu'on ne peut plus rien faire pour lui si ce n'est espérer, et le soulager.

Alors j'inspire, j'expire.
Ma journée de travail se termine et je passe le relais à un collègue. Je me change. Je prends ma voiture. Je rentre chez moi.
Je n'allume pas la télé, qui ressasse en boucle le nombre de nouveaux décès. J'essaie de rester loin des réseaux sociaux, qui ressassent en boucle les débats futiles des gens face à leur confinement. Je lis les messages de mes proches, qui me donnent du courage, et je rassure, encore.
Je lis les initiatives telles que les applaudissements collectifs à 20h et je pense "au lieu de m'applaudir, j'espère que vous êtes plutôt resté chez vous aujourd'hui, comme il vous l'a été demandé". Au lieu de nous applaudir, j'espère que vous n'oublierez pas et que vous arrêterez de nous cracher à la gueule.

Alors j'inspire, j'expire, et j'espère.

Je ne suis pas une super-héroïne, je ne fais que mon travail, et j'ai besoin de tout le monde pour qu'il soit facilité : restez chez vous au maximum, arrêtez de chercher (et donc trouver) des excuses à la con pour sortir de chez vous 12 fois par jour, même si "oui mais je fais attention".
Profitez de votre canapé, de vos jeux vidéos, de votre foyer, faites du ménage et de la cuisine avec toutes vos pâtes, pensez à tous ces lundis où il a été si difficile de sortir de chez vous.
Inspirez, expirez, et ce sera plus facile pour tout le monde.
Inspirez, expirez, puisque vous avez la chance de pouvoir le faire.
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 201
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

merci pour ce témoignage et bon courage rustine. Pour sûr entre ceux qui perçoivent la situation de leur balcon et ceux qui sont en première ligne, le ressenti est très différent.

Perso je viens de signer cette pétition, la chloroquine? ça y est on a la solution non?

https://www.change.org/p/emmanuel-macro ... 47-10%3Av1
Avatar de l’utilisateur
Rustine
Messages : 14
Inscription : 21 déc. 2019, 13:40

Je n'ai pas suffisamment de connaissances pour te répondre avec précision suffragettes AB... Un début de solution peut-être oui... Mais vraisemblablement l'étude ne porte que sur 24 cas, et même si c'est prometteur je pense que les médecins se la jouent prudence... Tout traitement engendre potentiellement des effets secondaires (pour celui-là il me semble qu'il y a des risques cardio-vasculaires) et s'il était décidé de le diffuser en masse et qu'il s'avérait qu'il avait finalement conduit à des effets iatrogènes graves, tout le monde hurlerait au scandale...(à juste titre d'ailleurs)

Mais apparemment des études plus larges sont en cours..et j'espère bien sûr qu'elles permettront de soulager et de guérir les patients atteints de formes potentiellement graves... En tous les cas je ne crois pas que l'idée soit complètement mise au placard... il y a juste qu'entre vitesse et précipitation, etc...
E.L
Messages : 165
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

Rustine a écrit :
23 mars 2020, 02:11
Je n'ai pas suffisamment de connaissances pour te répondre avec précision suffragettes AB... Un début de solution peut-être oui... Mais vraisemblablement l'étude ne porte que sur 24 cas, et même si c'est prometteur je pense que les médecins se la jouent prudence... Tout traitement engendre potentiellement des effets secondaires (pour celui-là il me semble qu'il y a des risques cardio-vasculaires) et s'il était décidé de le diffuser en masse et qu'il s'avérait qu'il avait finalement conduit à des effets iatrogènes graves, tout le monde hurlerait au scandale...(à juste titre d'ailleurs)

Mais apparemment des études plus larges sont en cours..et j'espère bien sûr qu'elles permettront de soulager et de guérir les patients atteints de formes potentiellement graves... En tous les cas je ne crois pas que l'idée soit complètement mise au placard... il y a juste qu'entre vitesse et précipitation, etc...
L'étude 'e porte pas sur 24 cas mais sur les rapports venu de Chine et de Corée du Sud.
Et sur des études préalable sur les corona virus.
Oui dans le grand est vous êtes débordé mais pas à cause du virus mais à cause de votre façon de traiter la situation et en refusant des choix initiaux que vous faites pourtant d. Habitude...
Le principe des soins palliatifs vous connaissez ? C'est un principe d'acceptation de la mort...
Dans la dignité... En quoi est ce digne de mourir seul ?
Combien de personne meurt du simple corona virus ? Combien de morts attribués aux corona virus, et parmis eux combien de personne qui était de toute façon condamner.
Exemple, centre cardio de Rennes, un patient meurt avec suspicion de corina virus... Ils font une radio... Pas de signe de virus dans les poumons... Mort naturel... Et ils ont raison.
Le choix vous le faites tout les jours, c'est la base même de votre job, faire des choix...
À Rennes, toujours qui récupère la plupart des cas covid-19 de la région, ils se posent pas la question une fois que la personne est intube mais avant de l'intube, résultat la réa et le service covid vit bien, et comme tu le dis si bien la contagiosite étant super élevé, alors la mortalité ou lethalite du au virus lui même est faible...
Et si tu es logique toujours en rapport avec cette contagiosite extrême, alors tu sais qu'aucune des mesures prises jusqu à présent ne réduira le taux de contamination.
Si vous êtes débordé ce 'n' est pas la faute du virus mais des décisions politique à la fois de votre ARS et de celle de l'état.... C'est le manque de personnel et de lit... Quid des cliniques privées qui semblent ils demande d'être sollicité mais ne le sont que très peu...
Quid de l'Allemagne ?.
Vivre libre ou mourir qu'ils chantent les fans de Saez...
Les intérêts des soignants vont dans le sens de se dire déborder, ça fait des années que l'hôpital est en grève pour réclamer plus de moyen, le jour où ils sont mis en avant tu te doutes bien qu'ils vont tout faire pour en tirer les bénéfices...
Une fois l'émotion passée vient le temps de la réflexion....
Pour info, je parle pas de mon balcon.... Je parle en tant que confiné depuis 15 ans pour raisons de santé, et je peux t'assurer que le confinement est un remède pire que la maladie.... Surtout quand celui ci nous enleve tout rapport humain, toute embrassade, contact physique, et qu'on restreint les corps dans un espace réduit.
Les douleurs vont arriver petit à petit, fesse, dos, cuisses.... Les escars...
Le taux de suicide risque de considérablement augmenter, ce qui m'inquiète le plus c'est quand (si) on va rouvrir les portes des maisons et les horreurs qu'on va y découvrir...
Sans compter les péages de câble.
Les psy, juste e' 15 jours indiquent une augmentation importante des dépressions...
Je ne doute pas de ta capacité d'analyse et de déduction...
Mais soit le confinement est total soit il n'y en a pas... Le milieu Larem la dessus est juste absurde... J'étais pour le confinement tant qu'il était logique et potentiellement efficace, sauf que l'Italie nous prouve que c'est pas le cas... Et que dans ce cas, la solution Boris (soirée techno chez lui) est alors tout aussi efficace...
Nous avons 1,4 milliard de chinois... 3500 décès...
1 milliard d'indien... Eux disent traiter sans problème le virus.
L'Allemagne à plus de cas que nous mais ne comptent même pas 100 décès...
Ceci dit, ils aplliquent quand même les directives européennes, si l'Italie est confiné, par réaction europeene et pour son unité, il faut se montrer solidaire et se confiné...
Tout les spécialistes disent que le confinement tel qu'il est inutile contre le virus...
Qu'il faut 1 tester tout le monde
2) confiner uniquement les malades...

Je te le demande toi, qui est en première ligne... Que faites vous d'habitude ? Êtes vous sûres que l'urgence qui se produit chez vous est du au nombre de contaminé, ou bien à autre chose ?
N'avez vous pas pratiquer l'intubation automatique provoquant alors la surcharge ?
Combien des cas jeunes sont à risques soit par antécédents médicaux, soit par obésité ou ages élèver ?
Combien de cas grave lié à la prise d'anti inflammatoire dans les cas graves chez les jeunes ?
Combien de mort hors corona ?
Et pour info, j'ai tout les signes de la maladie... Donc je ne sors pas, pas à cause du confinement mais parce que je suis potentiellement contagieux...médecine naturel... Mon corps...
Et j'ai prévenu que je refusais d'être intuber.
Perso, on meurt tous un jours, alors de ça ou d'autre chose...
Ceci dit, peut être qu'il y une info que j'ai pas... Et qu'en faites vous ne guérissez personnes et que la maladie est 100% mortelles et non comme les chiffres mondiaux semblent l'indiquer quand suffisamment de test sont pratiqués, inférieur à 0,3%...chiffres qui devrait réduire drastiquement avec la mise en œuvre de traitements...
Les gens restent chez eux... Mais quand t'habites en ville, forcément t'as plus de monde dans la rue même pour faire le strict minimum... Vue que la densité initiale est plus forte...
Si tu dis aux gens vous pouvez sortir le chien, faire un footing, allez travailler, faire ses courses, tu pourras faire ce que tu veux, si t'as un immeuble y'aura forcément des gens pour sortir en même temps... C'est juste logique.
La culpabilisation à outrance ça va cinq minutes.... Moi, au contraire ca me fait l'effet inverse... Ça me donne envie de sortir...
Avatar de l’utilisateur
Charlotte
Messages : 1703
Inscription : 17 nov. 2019, 13:55

@Rustine je pense qu'ici et notamment tous ceux qui se sont exprimés sur ce topic restent déjà chez eux si ils le peuvent (3 métiers sur 4 ne sont pas realisable en télétravail, tu ne peux pas empêcher les gens d'aller bosser si l'entreprise est ouverte ou si il faut s'occuper de personnes humaines et animaux). Tu ne convaincra personne de plus ici à mon avis. D'ailleurs ça change strictement rien à mon quotidien qui est aller bosser et aller au drive une fois par semaine donc moi ça m'arrange de pas faire le trajet maison-boulot boulot-maison comme beaucoup d'ermites.
Ce n'est pas parce qu'on a un avis sur le traitement de cette crise qu'on ne respecte pas le principe de surcharge épidémique. Je sors même pas les chiens parce que j'ai un grand jardin, aucune grosse balade de prévue pour eux alors qu'on croiserait sûrement personne mais principe de précaution oblige. Mais oui le confinement va entraîner d'autres problèmes obligatoirement, des services psy se mettent en place d'ailleurs...
Le point de vue de El est d'ailleurs très intéressant aussi sur la gestion interne.
Image
Avatar de l’utilisateur
CellarDoor
Messages : 886
Inscription : 17 nov. 2019, 16:38

E.L a écrit :
23 mars 2020, 03:13


Et si tu es logique toujours en rapport avec cette contagiosite extrême, alors tu sais qu'aucune des mesures prises jusqu à présent ne réduira le taux de contamination.
Si vous êtes débordé ce 'n' est pas la faute du virus mais des décisions politique à la fois de votre ARS et de celle de l'état.... C'est le manque de personnel et de lit... Quid des cliniques privées qui semblent ils demande d'être sollicité mais ne le sont que très peu...
Quid de l'Allemagne ?.
Non. Un confinement respecté pendant 3 semaines c'est aucun nouveau cas.
Donc dans 1 mois, 0 médecin nécessaire aux patients Covid, 0 infirmière, 0 lit, 0 respirateur.
Serait-ce le cas sans mesure ?
Le nombre de lits, le personnel, les moyens, sont relatifs à la gestion de crise, celle du gouvernement mais surtout la notre.
Tu ne peux pas conclure à l'efficacité du système de santé à partir du ratio décès/cas. L'Allemagne teste bien plus que la France, et a donc beaucoup plus de cas asymptomatiques dépistés.

Puis, pour parler de suicide causés par un confinement partiel, il faudrait pour équilibrer parler de la réduction des accidents de voitures, des victimes de la pollution, etc...
E.L
Messages : 165
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

CellarDoor a écrit :
23 mars 2020, 08:01
E.L a écrit :
23 mars 2020, 03:13


Et si tu es logique toujours en rapport avec cette contagiosite extrême, alors tu sais qu'aucune des mesures prises jusqu à présent ne réduira le taux de contamination.
Si vous êtes débordé ce 'n' est pas la faute du virus mais des décisions politique à la fois de votre ARS et de celle de l'état.... C'est le manque de personnel et de lit... Quid des cliniques privées qui semblent ils demande d'être sollicité mais ne le sont que très peu...
Quid de l'Allemagne ?.
Non. Un confinement respecté pendant 3 semaines c'est aucun nouveau cas.
Donc dans 1 mois, 0 médecin nécessaire aux patients Covid, 0 infirmière, 0 lit, 0 respirateur.
Serait-ce le cas sans mesure ?
Le nombre de lits, le personnel, les moyens, sont relatifs à la gestion de crise, celle du gouvernement mais surtout la notre.
Tu ne peux pas conclure à l'efficacité du système de santé à partir du ratio décès/cas. L'Allemagne teste bien plus que la France, et a donc beaucoup plus de cas asymptomatiques dépistés.

Puis, pour parler de suicide causés par un confinement partiel, il faudrait pour équilibrer parler de la réduction des accidents de voitures, des victimes de la pollution, etc...
😂 Un confinement respecter pendant trois semaines, celui ci ?
Suspension aérienne entre 3/4 d'heures et 3 heures : masque inutiles le virus peut se déposer partout sur toi juste en passant derrière une personne qui aurait éternuer jusqu'à trois heures après son passage.
Ton paquet de pâtes est contaminant.
T'es petits sous sont contaminant.
Tu marches dans la rue c'est contaminant, tes chaussures...
Chaques contrôle de police est contaminant.
Distance de sécurité 1m....alors ils me semblent que les consignes de sécurité respectable c'est deux mètres estimations basses et 4 mètres étant la limite haute, la vrai consigne de non contamination est de 5 mètres. Si tu veux prendre aucun risque et encore ça dépends du vent...
Je continue ? Ton confinement actuel ne sert à rien et l'Italie qui le pratique 11 jours avant nous montrent l'inefficacité de cette mesure tel quel est pratiqué en Europe.
Attends toi à un pic même mais la toute petite baisse après ce pic ne sera pas du au confinement en lui même. La panique à pousser des gens à se battre pour du PQ et fait les gens se côtoyer et se contaminer encore plus.
Tu veux un confinement efficace ?
Aucune sortie sans une combi de protection et des sas de décontamination à la sortie des usines.... Un confinement des produits en fonction de leurs emballages. 48 heures pour du cartons 1 semaine pour du plastique.
Mais là c'est comme pisser dans un l'océan...
Un confinement sans test et sans mettre tout les moyens, en laissant les bourses ouvertes, en poussant les gens aux travails sans leurs assurer les protection nécessaires... Car si t'es contaminé au taff, tu contamines toute ta famille....
L'allemagne, il test tout le monde comme tu dis... Et donc la mortalité réelle semble donc plus proche des chiffres allemand que Français, non ?

Les accidents de la route vont diminuer, en effet.
Les victimes de la pollution, peut être un peu aussi, ou pas...Le niveau de chlore dans l'eau du robinet à été augmenté... Raison présence de virus dans l'eau, mesure de protection... Ceci dit, ça ne révèle qu'une chose, que notre mode de vie est destructeur puisque pour ramener et diminuer le nombre de mort, il faut ralentir l'economie...
Allez chacun dans sa chambre seul pour un vrai confinement...

Et si la gestion par les hôpitaux influe sur leurs nombres de cas/décès.... Mais bon... Je l'ai déjà expliqué mais apparemment t'as pas capter....
Quand tu intubes une personnes, tu ne peux l'extuber que si elle respire par elle même... Donc quand ton cas de comorbidite est branché c'est impossible de le débranché, sauf que le nombre de lit est réduit en conséquences... Les cancers, les infarctus, les maladies en tout genre ne s'arrête pas pour autant.... Chaque CHU fonctionne à sa manière...
Marseille pratique le test pour tout ceux qui le souhaitent... Mais le gouvernement te dit, non, ça coûte trop cher, on fera ça en fin de confinement... L'avantage de cette méthodes, c'est qu'elle ne donnera jamais le ratio réel infectés /décès.... Donc aucun moyen de prouver qu'on vous a pris pour des cons... Mais par contre si il reste quelques cas infectieux ça motivera la norme du confinement.... 😂

Je le répète la manière de gérer la crise influe sur le taux de mortalité covid-19... Ne serait ce que par la façon dont on dit mort du covid ou mort de vieillesse....

Cette crise est une arnaque, quand je vois ça je pense au film des hommes d'influences....

La mise en scène est sympa, mais c'est de la mise en scène....
Avatar de l’utilisateur
suffragettes AB
Messages : 201
Inscription : 08 déc. 2019, 08:27

CellarDoor a écrit :
23 mars 2020, 08:01

Puis, pour parler de suicide causés par un confinement partiel, il faudrait pour équilibrer parler de la réduction des accidents de voitures, des victimes de la pollution, etc...
<3
J'ai lu toutes les questions que tu posais à rustine E.L, je crois que là elle est retournée au front et qu'elle n'a pas trop le temps de couper les cheveux en 4 là :). Et mieux vaut qu'à son retour à la maison elle se repose, si elle commence à répondre à tes questions à la limite de la provoc elle ne va pas se reposer correctement. Le personnel soignant doit pouvoir garder son sang froid :), pour rester lucide sous la tempête.
Avatar de l’utilisateur
Rustine
Messages : 14
Inscription : 21 déc. 2019, 13:40

Non les mesures prises ne sont pas parfaites, et oui elles entraînent tout un tas de conséquences en cascade, y compris sur l'aspect psy je suis bien d'accord...
Je ne suis pas non plus en train de dire que c'est l'apocalypse et que tout le monde va crever dans 1 mois...
Et ne suis pas nécessairement d'accord avec les décisions prises ou la façon de gérer cette crise (mais je suis quand même globalement bien plus déçue par l'état d'esprit des gens que par le reste) En fait j'avais juste envie que l'aspect humain (et non politique) ait aussi une place dans cette discussion...

Merci pour la leçon de soins palliatifs @E.L, c'est mon quotidien depuis plus de 10 ans... et je dois avouer que je te répond la gorge un peu serrée...

Je pense que les réanimateurs de Mulhouse apprécieront d'être pris pour des débiles profonds (un peu comme les italiens ont été pris pour des billes un moment..parce que "ça n'était pas la faute au virus, mais à leur système de santé qui était moins performant que le notre", ce qui n'est peut-être pas complètement faux, mais pas totalement juste non plus..) qui auraient subitement arrêté de réfléchir et qui intuberaient à la chaîne sans se poser de question, se mettant, ainsi que tous les autres, dans une merde noire...

Je n'ai pas la réponse à toutes tes questions E.L, et je crois que j'ai perdu l'envie d'y répondre au moment où tu disais que c'était dans l'intérêt des soignants de se dire débordés... Parce que tu n'y es pas, là... Tu ne sais pas ce qui se passe dans les couloirs, dans les chambres, dans les services...
Oui ça fait des années qu'on gueule que c'est la merde à l'hôpital...et bien figure toi que c'était déjà vrai avant, et que là, ça n'est plus la merde, mais l'étron qui te bouche un chiotte... Pas parce que l'intubation est systématique ou massive, pas parce qu'on donne dans l'obstination déraisonnable...mais parce que (pour reprendre ton parallèle avec Rennes) quand la Bretagne compte 300 cas, le Grand Est en compte 3000 (oui la région est plus grande, mais ils sont surtout localisés en Alsace même si c'est en train de changer...)

Certaines de mes collègues pensent quitter le navire une fois la crise passée...parce que ça aura été le truc de trop...et c'est là un autre sujet, mais de moins en moins de personnes choisissent de faire ce job, et ça n'est pas pour rien.. Alors oui il faut bien mourir un jour, mais je te souhaite de pouvoir le faire accompagné de professionnels de santé qui auront la capacité et les moyens de t'accompagner dignement s'il se trouve que tu es à l'hôpital à ce moment là...

Et puis pour finir...j'ai vécu chaque année les épidémies de grippe et les décès qui allaient avec...je faisais d'ailleurs partie des gens qui trouvaient qu'ils nous emmerdaient à faire tout un plat de leur virus de merde au début.. Mais je suis obligée de revoir ma copie et de concéder que sur le terrain la différence se fait sentir...
Avatar de l’utilisateur
Rustine
Messages : 14
Inscription : 21 déc. 2019, 13:40

Merci @suffragettes AB !...Repos aujourd'hui après le week-end, mais je ne vais effectivement pas me couper les cheveux en 4 ;)

Après lecture et juste pour info:

- si on peut extuber un patient (avec ce que cela comporte) pour laisser une place à un autre, et ça se fait par la force des choses... Les critères de choix deviennent drastiques et l'âge à partir duquel on est considéré comme vieux diminue chaque jour...
- oui (chez nous en tous cas) les cliniques privées sont en renfort dans le secteur public...
- et oui les gens continuent aussi à mourir d'autres choses que du corona...
E.L
Messages : 165
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

Ma femme va tout les jours au boulot... Elle, elle est contente... Son service où elles avaient plus de 20 de patients en charge, lui en laisse 4....
Ceci dit elle est bien consciente que c'est le calme avant la tempête... Les patients non pris en charge, devront l'être plus tard... En Bretagne, nous avions la troisième zone de contamination française e' début de crise.... Nous sommes quasiment en queue de liste aujourd'hui... Pourtant c'est tout autant contagieux chez vous que chez nous

Je ne t'attaque pas personnellement, j'essaye juste d'être objectif...Mais oui, les personnels de santé ne peuvent pas être contre les applaudissement qu'on leurs serts aux balcons, qui refuse la reconnaissance qu'on lui porte ?
Oui l'hôpital a intérêt et la santé a intérêt à être indispensable... Je dis pas qu'ils le sont pas, mais que chaque situation qui les mets en valeurs servent leurs intérêts particulier...
Et y a rien de plus normal...
Avatar de l’utilisateur
Rustine
Messages : 14
Inscription : 21 déc. 2019, 13:40

Non ça n'est pas plus contagieux à l'Est qu'à l'Ouest, je suppose qu'on encaisse juste les retombées de ce fameux cluster explosif (le rassemblement religieux qui a eu lieu il y a quelques semaines...)

Tant mieux pour ton épouse, et peut-être pouvons nous caresser l'espoir que la vague à venir chez vous sera moins violente qu'elle ne l'a été ici?...Peut-être grâce à certaines mesures mises en place?...Grâce à l'apprentissage et donc à l'anticipation qui se fait forcément d'une zone à une autre?...
A contrario mon service de 25 lits est plein comme un oeuf, et les décès sont remplacés au fur et à mesure par de nouveaux cas...

Alors non, je ne suis pas contre l'idées des applaudissements, encore moins contre une certaine forme de prise de conscience (comment pourrais-je l'être au vu de la situation?), et je t'ai peut-être mal lu, mais il m'a semblé comprendre dans tes mots que les soignants qui se disaient débordés ne le faisaient que pour servir leur cause, et non parce que c'était réellement le cas... Autant pour moi si ça n'était pas le sens de ta pensée..
E.L
Messages : 165
Inscription : 02 déc. 2019, 10:47

Les services d'urgences étaient déjà débordés avant, et les images de ses services ne changent pas.... Par contre les services parallèle eux, voient leurs activités fortement baissé.
Je dis juste que les soignants n'ont pas attendu le corona virus pour ça.... Mais avant on mettais des coups de matraque aux manifestants... Aujourd'hui on les applaudit... La réaction normal est de dire enfin, peut importe le service... Peu importe qu'on soit débordé ou non....
Avatar de l’utilisateur
Alchimie
Messages : 691
Inscription : 04 déc. 2019, 02:28

Un virologue Chinois estime que le pic de l'épidemie en France pourrait être entre Avril et Juin, et que la crise pourrait durer deux ans, en Europe : https://fr.sputniknews.com/internationa ... vid-19-en/
Nous sommes la somme de toutes nos pensée, et nous avons pourtant tous une unicité à nous reco-naître...
Avatar de l’utilisateur
Meduse
Messages : 862
Inscription : 23 nov. 2019, 14:28

Alchimie a écrit :
23 mars 2020, 12:13
Un virologue Chinois estime que le pic de l'épidemie en France pourrait être entre Avril et Juin, et que la crise pourrait durer deux ans en Europe.
:sad1: :cry4:
Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités